Un Federer expéditif remporte Wimbledon pour la 8ème fois

Il l’a fait. Roger Federer remporte Wimbledon pour la 8ème fois de sa carrière, grâce à sa victoire dimanche en finale sur le Croate Marin Cilic, en trois sets 6-3, 6-1, 6-4. Le Suisse continue d’écrire sa légende. Car qui aurait cru début 2017 que le Suisse allait revenir sur les devants de la scène en s’octroyant un second titre du Grand Chelem en 2017 (100% de victoire dans les tournois les plus importants, car Federer n’a pas participé aux internationaux de France). Personne ne le donnait gagnant. Pourtant, Roger a été bluffant tout au long de la quinzaine.

Sa décision d’arrêter sa saison l’année passée suite à sa défaite en demi-finale de Wimbledon face à Raonic pour prendre soin de son genou et de son dos a sans doute été la meilleure décision pour le Suisse.

Et si en janvier, sa victoire à l’Open d’Australie pouvait constituer d’une petite surprise, la suite de sa saison nous a montré le contraire. Que dire de son choix de ne pas prendre part à la saison sur terre battue, afin de se reposer pour arriver dans la meilleure forme possible à Wimbledon. " Cette décision de ne pas jouer à Paris n'était pas facile. Je ne sais pas si j'aurais pu avoir le même parcours à Wimbledon en ayant joué Roland-Garros. Mais je ne me suis pas blessé et ce choix a payé avec la fraîcheur que j'ai ici. "

Doit-on parler d’une troisième jeunesse pour le meilleur joueur de tennis de tous les temps ? Car à presque 36 ans, le Suisse n’est pas prêt de s’arrêter. " Depuis ma blessure, reprend-il, honnêtement, j'ai tous remis à zéro, un reset complet. Maintenant, je fais des plans jusqu'à la fin de la saison, ensuite je déciderai quels tournois je jouerai au début de l'année suivante, etc. Je vois, disons, à l'horizon de quelques mois, une année maximum, mais pas au-delà, et je pense que c'est important que je m'en tienne à ça ", déclarait Federer la veille de sa finale.

La suite de la saison ? Que du bonus pour Roger. Car il n’a plus aucun point à défendre et quand on sait que la tournée américaine lui convient bien, l’apothéose d’un 20ème titre à l’US Open est envisageable. Avec comme cerise sur le gâteau, un retour sur la première place du classement mondial ? Federer en a les moyens et avec ce qu’il nous montre depuis le début de la saison, qu’il continue de nous faire rêver.

À noter que certains joueurs de Chelsea (Thibaut Courtois, Marcos Alonso et Azpilicueta.), ainsi que l’entraineur Antonio Conte avaient fait le déplacement pour assister au triomphe du Suisse.

Quelques chiffres à retenir après cette victoire :

19, comme le nombre de victoire en Grand Chelem du Suisse. La barre mythique des 20 tournois majeurs sera-t-elle franchie à l’US Open ? Avec un tel niveau, Federer peut le faire.

8, comme le nombre de fois où le Suisse a remporté Wimbledon. Il détient seul le record de victoires au All England Club et dépasse Pete Sampras et William Renshaw.

35 ans et 342 jours, l’âge du Suisse qui devient le plus vieux joueur de l’ère open à remporter un des 4 majeurs.

321, le nombre de victoires en Grand Chelem, record absolu hommes et femmes confondus (Serena suit avec 316).

15, le nombre de quarts de finale jouées sur le All England Club.

11, le nombre de finales disputées à Wimbledon. Il est le premier à le faire, même si Nadal est le seul à totaliser 10 victoires dans un seul Grand Chelem.

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir