Roger Federer, supporter numéro un de l'équipe suisse de football

Roger Federer
Roger Federer - © JED LEICESTER - AFP

La Suisse s'apprête à rencontrer la Suède, en huitième de finale de la Coupe du monde de football, en Russie. Roger Federer sera devant sa télé, à 15h, heure de Londres. Il a déjà joué son premier tour, donc il programme sa journée comme il le veut. Quitte à l'aménager un peu... "Au départ, je voulais m'entraîner l'après-midi. Et puis, on s'est dit que, non, ce n'était pas possible, il y avait le match. S'entraîner après, c'était peut-être trop tard. Donc, on va jouer de 13h30 à 14h30, comme ça je serai à la maison pour voir le foot avec mon équipe."

Comme tout bon supporter, le joueur suisse y croit à fond. "Je pense qu'on a vraiment une équipe de vainqueurs. Je ne connais pas trop les joueurs, sauf les anciens du FC Bâle, mais je pense que quelque chose est possible. Ce n'était pas toujours le cas dans le passé, quand on se disait qu'on avait atteint le maximum de ce que l'on pouvait faire, en arrivant en huitième de finale. Je crois que beaucoup plus est possible, avec cette équipe."

Roger Federer dit aimer cette deuxième partie de Coupe du monde, quand les matches sont à élimination directe. Il y voit un lien avec ce qu'il vit au quotidien. "C'est comme en tennis, il n'y a plus d'égalité possible, soit tu gagnes, soit tu perds. Pour moi, c'est tous les jours comme ça. J'aime bien cette situation-là, surtout en foot. Tout est possible, surtout contre les meilleures équipes."

Et l'adversaire suédois ? "Je pense que ce ne sera pas du tout facile. Les joueurs sont forcément au courant de ça. Ils doivent jouer encore mieux que ce qu'ils ont déjà fait. Mais je pense que c'est possible, avec cette équipe. Et je suis forcément à fond derrière les joueurs suisses."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK