Marin Cilic n'a pas "pu donner le meilleur" à cause de la douleur au pied

Marin Cilic n'a pu rien faire face à Roger Federer en finale de Wimbledon dimanche (6-3, 6-1, 6-4). Le Croate a été diminué par une ampoule au pied gauche, ce qui l'a contraint à demander un time-out médical dans le deuxième set et à terminer la rencontre avec un bandage. "C'était vraiment le mauvais jour pour que ça arrive", a regretté Cilic.

"C'était une très vilaine ampoule. Je l'avais senti contre Querrey en demi-finale. Le liquide s'écoulait sous ma corne. Lors des trente dernières heures, (les médecins) ont été constamment à mes côtés. Ils ont fait ce qu'ils ont pu, mais j'avais toujours mal. A chaque fois que je devais réagir vite, changer de direction, je ne pouvais pas le faire."

Le Croate n'a pu retenir quelques larmes lors de la pause médicale. "J'ai ressenti beaucoup d'émotions car j'ai tellement travaillé ces derniers mois. C'est tellement pas de chance. Je savais que je ne pouvais pas donner le maximum sur le court. Sur un si gros match, c'était difficile à vivre. C'est tout. Ce n'est pas la douleur qui m'a fait pleurer, mais le fait de ne pas pouvoir donner le meilleur."

La douleur a perturbé Cilic durant toute la rencontre. "C'était difficile de se concentrer sur le match car mon esprit était constamment gêné par la douleur. C'était dur de réfléchir à la tactique, à ce que je devais faire. C'est pour ça que j'ai mal servi aujourd'hui. Une si petite chose peut avoir un si grand impact. C'est très dur à accepter."

Cilic peut néanmoins conserver un bon souvenir de son tournoi. "Je suis vraiment fier de tout ce que j'ai accompli durant ces deux semaines. Je dirais que j'ai joué le meilleur tennis de ma vie. C'est ce que je vais garder comme souvenir."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir