Federer-Nadal : Acte 40 d'une rivalité hors-normes

Magic-Bird, Ali-Frazier, Prost-Senna. Dans le sport mondial, certaines rivalités marquent plus que d'autres. De par leur intensité, leur dramaturgie, ou par le mythe qui entoure les acteurs. Les confrontations entre les deux légendes du tennis, Roger Federer et Rafael Nadal sont à ranger dans cette catégorie. Parce que les duels entre deux meilleurs ennemis ne sont pas des matches comme les autres. Ils sont souvent serrés, disputés, tendus. Ce vendredi, ils se retrouveront pour une 40e opposition sur le gazon londonien de Wimbledon. Qui a l'avantage ? Tentative de décryptage.

Confrontations en carrière : Avantage Nadal

Qui prend le dessus lorsqu'on se penche sur les 39 affrontements précédents entre les deux hommes ? Entre autres grâce à sa suprématie sur terre battue (en six confrontations, l'Espagnol n'a jamais perdu contre Federer à Roland Garros), la balance semble clairement pencher en la faveur de Nadal. Le joueur ibérique a su prendre l'ascendant à 24 reprises.  Faites le calcul, Rodgeur n'a donc "que" quinze victoires à son compteur. Sur ces quinze succès, onze l'ont été sur dur, et uniquement deux sur gazon et deux autres sur terre battue. Les deux hommes ont disputé seize matches en trois sets gagnants. Là aussi, la balance penche assez nettement en faveur de Nadal, puisque l'Espagnol a remporté douze de ces seize confrontations, dont dix en Grand-Chelem.

 

Bilan : 24-15 Nadal

Bilan au meilleurs des cinq sets : 12-4 Nadal

Confrontations à Wimbledon : Avantage Federer

Mais là où cela devient intéressant, c'est en analysant leurs confrontations à Wimbledon. Paradoxalement, les deux hommes ont rarement croisé le fer sur le gazon londonien. Le match de ce jour n'est que le 4e affrontement. Leur baptême du feu au All England Club a lieu en 2006...en finale. Roger Federer, incontestable maître des lieux et triple tenant du titre, ne fait alors aucun cadeau au jeune Rafa (20 ans). Il s'impose en quatre sets et se permet même le luxe de coller un sanglant 6-0 au Taureau de Manacor au premier set. Un an plus tard, les deux hommes se retrouvent (déjà) au même stade de la compétition. Nadal, bien décidé à se venger du camouflet de l'année précédente, est plus solide, ses coups de boutoir parviennent à mettre Federer dans les cordes par moments. Au final, il doit, malgré tout, s'avouer vaincu au terme d'un duel haletant de 3h45.

Sa revanche, Nadal va la prendre l'année suivante, en 2008. Bien déterminé à infirmer l'adage "jamais deux sans trois", il parvient à faire déjouer le Suisse et s'impose au terme d'un match qui reste pour beaucoup,  l'un des plus beaux de ces vingt dernières années : cinq sets tendus, 4h50 de jeu et 9-7 en faveur de l'Espagnol lors de la dernière manche. En l'espace d'une confrontation d'anthologie, Nadal déloge Federer de son piédestal et met fin à l'hégémonie du Suisse à Wimbledon (cinq sacres consécutifs).

Une rencontre qui marque les esprits mais qui marque également la date de leur dernier affrontement à Wimbledon. Cela fait donc onze ans que les deux hommes ne se sont plus retrouvés sur le gazon londonien. Et pour la première fois de leur carrière, ils s'affronteront, cette fois, en demi-finale. Le vainqueur éventuel aura donc encore un échelon à gravir. Et pas n'importe lequel  puisque Djokovic, et dans une moindre mesure Bautista Agut, feront office de dernier rempart en finale. Pour un dernier acte à couteaux tirés.

 

Bilan : 2-1 Federer

Cinq dernières confrontations : Avantage Federer

Et qu'en est-il des récentes confrontations entre les deux hommes ? Qui disposera d'un éventuel avantage psychologique ? On se rappelle que l'année 2017 avait été un long chemin de croix pour Nadal face à Federer. Après deux saisons décevantes lors desquelles ils semblaient marquer le coup - physiquement et moralement - les deux hommes avaient retrouvé leur niveau en 2017. Dès l'Open d'Australie en début d'année, ils atteignent la finale. L'affrontement tient toutes ses promesses. Les deux hommes sont momentanément au sommet de leur art et livrent un spectacle magistral, fait de points ahurissants et de retournements de situation inattendus. Au final, c'est Federer qui parvient à prendre le dessus au terme de quatre heures d'un combat haletant.

La suite de la saison sera beaucoup moins serrée. Particulièrement en jambes, "Rodgeur" ne laisse absolument aucune chance à son rival en remportant les trois confrontations suivantes. Trois démonstrations, à Indian Wells, Miami et Shanghai, en deux sets nets et sans bavure. Pendant un an et demi, Federer et Nadal s'évitent ensuite...jusqu'à cette fameuse demi-finale à Roland-Garros début juin 2019. Une confrontation que tous les observateurs attendaient mais qui restera plus dans les annales pour ses conditions de jeu difficiles que pour son véritable niveau de jeu. Au final, c'est l'inamovible maître des lieux Rafa, qui s'adapte le mieux au rafales de vent. Il prendra aisément le dessus en trois sets (6-3, 6-4, 6-2).

Cette victoire de Nadal vient donc occulter une série de quatre victoires consécutives de Federer. Le bilan récent, et l'avantage psychologique qui en découle, plaident donc plutôt en faveur du Suisse. Un avantage qui s'inscrit cependant en pointillés puisqu'en tennis, encore plus qu'ailleurs, la vérité d'un jour est rarement celle de son lendemain. Tout semble donc ouvert. Qui atteindra la finale ? Federer pour éventuellement briguer un 21e Grand-Chelem et un 9e triomphe à Wimbledon ? Ou Nadal pour tenter de rafler un troisième trophée londonien et revenir à une petite longueur de son grand rival suisse en terme de palmarès en Grand-Chelem (19) ? Faites vos jeux.

 

Bilan lors des cinq derniers matchs : 4-1 Federer

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK