Bonaventure avant son premier Wimbledon : "Kudermetova, cela aurait pu être pire"

Ysaline Bonaventure
Ysaline Bonaventure - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Ysaline Bonaventure (WTA 115) sait à quoi s'attendre pour sa première participation en simple à Wimbledon. La Liégeoise, 24 ans, qui s'est extirpée avec brio des qualifications, a pris connaissance de son tirage au sort ce vendredi midi. Elle fera ses grands débuts, lundi, contre la Russe Veronika Kudermetova (WTA 58), 22 ans, demi-finaliste au tournoi WTA de Rosmalen il y a deux semaines.

"Je ne connais pas très bien mon adversaire", a-t-elle confié à Belga à la suite du tirage au sort. "Je sais juste qu'elle a livré un bon tournoi à Rosmalen et que c'est joueuse agressive, qui sert bien. Il n'y a pas de tirage évident quand on sort des qualifs, car toutes les adversaires que l'on est susceptible de rencontrer sont supposées être plus fortes. J'admets néanmoins que cela aurait pu être pire. Et ce serait top aussi d'affronter une grande joueuse comme Wozniacki en cas de victoire. Mais d'abord focus sur le premier tour."

C'est la troisième fois en fait qu'Ysaline Bonaventure foulera le sacro-saint gazon du All England Club. La gauchère de Stavelot a effectivement déjà participé au double dames en 2015 et 2018, avec à chaque fois une élimination au premier tour. Elle espère donc faire mieux en simple.

"Wimbledon n'est pas le tournoi que je préfère. C'est l'Australian Open", a-t-elle poursuivi. "Je ne l'ai pas regardé souvent à la télévision étant jeune. C'était plutôt Roland Garros. Maintenant, cela reste un tournoi particulier, très traditionnel et prestigieux. Et je suis contente de m'être qualifiée pour la première fois en simple. J'ai beaucoup travaillé pour être performante sur gazon cette année, notamment sur des terrains de football pour améliorer mon jeu de jambes. Je pense être capable de faire de bonnes choses et j'espère que cela va bien se passer", conclut-elle.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK