La grande lessive se poursuit à l'US Open

2017 US Open Tennis Championships - Day 5
2017 US Open Tennis Championships - Day 5 - © Richard HEATHCOTE - AFP

Après Alexander Zverev au 2e tour, deux autres prétendants au titre, Marin Cilic et John Isner, ont mordu la poussière vendredi dès le 3e tour de l'US Open, ouvrant d'inattendues perspectives à des joueurs en devenir comme le prodige canadien de 18 ans Denis Shapovalov.

Les anciens champions de l'US Open deviennent une denrée rare: après les forfaits de Stan Wawrinka, sacré en 2016, de Novak Djokovic (2011, 2015) et d'Andy Murray (2012), c'est le champion 2014 qui a perdu tout espoir de redevenir roi de New York.

Cilic s'est incliné 4-6, 7-5, 7-5, 6-4 face à l'Argentin Diego Schwartzman, sans complexe à 25 ans et très en confiance, notamment en retours de service.

Le 7e mondial a également payé le prix d'une préparation perturbée par les pépins physiques (adducteurs) qu'il a traînés après sa finale à Wimbledon en juillet.

"C'est ma deuxième victoire contre un joueur du top 10 en deux semaines, mon tennis progresse, je maîtrise mieux mes nerfs, c'est vraiment une victoire importante", a insisté Schwartzman (N.33) qui s'était hissé en quarts de finale du Masters 1000 de Montréal en battant notamment au 2e tour l'Autrichien Dominic Thiem (N.8).

Pour son premier 8e de finale dans un tournoi majeur à 25 ans, l'Argentin peut rêver: il sera opposé au Français Lucas Pouille (N.20), quart de finaliste en 2016, et vainqueur du Kazakh Mikhail Kukushkin (N.103) 2-6, 6-3, 6-4, 6-4.

Ce sont tous les joueurs de la partie basse du tableau qui se prennent à rêver.

Déjà très ouvert avec le forfait de dernière minute du N.2 mondial Andy Murray, ce tableau avait déjà perdu le N.6 mondial et nouveau prodige du tennis allemand Zverev ou encore le Français Jo-Wilfried Tsonga (N.12).

S'y sont ajoutés Cilic donc et Isner, très en vue en juillet avec ses titres à Newport et Atlanta, qui a subi la loi de l'ainé des Zverev, Mischa, 6-4, 6-3, 7-6 (7/5).

Il ne reste plus qu'un joueur, l'Américain Sam Querrey, à avoir déjà disputé une demi-finale en Grand Chelem.

Cela pourrait donner des idées à la nouvelle génération incarnée par Shapovalov, tombeur de Tsonga au 2e tour.

Shapovalov a profité de l'abandon du Britannique Kyle Edmund qu'il dominait 3-6, 6-3, 6-1, 1-0 pour accéder dès son 2e Grand Chelem aux 8e de finale, à seulement 18 ans.

Il faut remonter à 1989 pour trouver un joueur plus jeune que lui à ce stade de la compétition, l'Américain Michael Chang.

"J'ai vécu beaucoup de choses nouvelles, très rapidement, mais mon entourage fait en sorte que je reste concentré uniquement sur mon prochain match", a-t-il assuré en révélant que son objectif en début de saison était d'entrer dans le top 150 mondial.

Il est déjà 69e mondial et tape à la porte du top 50, en attendant beaucoup mieux de l'avis général.

Dans le tableau féminin, après les éliminations d'entrée de la N.2 mondiale Simona Halep et de la tenante du titre, l'Allemande Angelique Kerber, la logique est désormais respectée.

La Russe Maria Sharapova, de retour en Grand Chelem après sa suspension pour dopage, a dominé l'Américaine Sofia Kenin, 139e au classement WTA, 7-5, 6-2. L'ancienne N.1 mondiale sera opposée dimanche à la Lettone Anatstasija Sevastova, 17e mondiale.

Le Tchèque Petra Kvitova, 14e mondiale, retrouve ses habitudes en Grand Chelem, huit mois après sa grave blessure à une main en se défendant face à un cambrioleur.

Elle a rendez-vous pour un 8e de finale qui s'annonce explosif face à l'Espagnole Garbine Muguruza, N.3 mondiale.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK