Yannick Noah, 30 ans déjà

Yannick Noah vainqueur de Roland Garros en '83
Yannick Noah vainqueur de Roland Garros en '83 - © AFP

6/2-7/5-7/6, Mats Wilander est battu; Yannick Noah gagne Roland-Garros. Nous sommes le 5 juin 1983.

Pour les plus jeunes, Yannick Noah, c'est un chanteur. Pour les autres, il est celui qui a fait chavirer la France il y a tout juste 30 ans. Il était arrivé à Paris en pleine confiance, après des victoires à Hambourg et à Madrid. Il était le 6e joueur du monde. En quart de finale de Roland-Garros, il élimine l'ogre Ivan Lendl; puis il se débarrasse facilement de son compatriote Christophe Roger-Vasselin. Avant d'affronter le tenant du titre, Mats Wilander, qui venait de le battre, en finale, à Lisbonne.

Quelques années plus tard, Yannick Noah a raconté que la nuit avant la finale, il avait rêvé qu'il perdait face à Wilander. En se réveillant, il s'est dit qu'après cette défaite fictive, la vraie vie allait lui offrir une nouvelle chance, dans l'après-midi, et que cette occasion-là, il ne la laisserait pas passer.

Et en effet, après 2 heures et 25 minutes de match, le Central est ivre de joie et de passion. Yannick Noah a gagné... Il est tombé à genoux sur la terre battue, s'est relevé, a salué son adversaire suédois, a enjambé le filet, et s'est précipité dans les bras de son papa, Zacharie, un ancien footballeur. Ce moment de communion entre le père et le fils reste, depuis, l'image de cette finale. Pour les 15.000 spectateurs présents, et pour des dizaines de millions de téléspectateurs dans l'Hexagone.

Aujourd'hui encore, Yannick Noah est l'une des personnalités préférées des Français. Et la France lui cherche toujours un successeur. Mary Pierce et Amélie Mauresmo ont gagné des Grands Chelems, mais chez les messieurs, personne n'est plus jamais allé jusqu'au bout dans l'un des 4 tournois majeurs. Henri Leconte, Cédric Pioline, Arnaud Clément et Jo-Wilfried Tsonga se sont arrêtés en finale. Jo-Wilfried Tsonga, qui peut toujours espérer inscrire son nom au palmarès de Roland-Garros, édition 2013.

Ecoutez Patrice Hagelauer raconter cette folle journée du 5 juin 1983. A l'époque, il était l'entraîneur de Yannick Noah.

Le résumé de la finale de 1983 (Noah-Wilander)

C.Hanquet

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK