Steve Darcis "content d'avoir agacé Djokovic"

Steve Darcis "content d'avoir agacé Djokovic"
Steve Darcis "content d'avoir agacé Djokovic" - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Steve Darcis (ATP 161) a quitté Roland Garros la tête haute jeudi à la suite d'une défaite au deuxième tour contre Novak Djokovic (ATP 1). Sur le court Suzanne Lenglen, le Sprimontois, 32 ans, issue des qualifications, s'est incliné 7-5, 6-3, 6-4 contre le Serbe, 29 ans, finaliste en 2015, non sans avoir épaté l'assistance par plusieurs coups de raquette magique. "Je suis un peu déçu, comme à chaque défaite, mais fier de ce que j'ai fait", confia-t-il.

Darcis n'a pas battu Goliath. Mais Steve n'aura nullement à rougir de sa prestation contre Novak Djokovic.

Ni de son Roland Garros. Frustrant le Serbe par ses slices et son toucher de balle, il fut même près de rafler le premier set lorsqu'il s'octroya une balle de break à 5-5. Ensuite, la précision et la solidité du n°1 à l'ATP prirent le dessus.

"Je savais que j'avais le jeu pour l'ennuyer. A Miami, l'an dernier, j'avais même servi pour le gain du deuxième set. J'ai eu des bons moments, des petites occasions. Je suis même content de l'avoir agacé. Mais, malheureusement, je manque d'expérience de matches à ce niveau. Oui, même à 32 ans", sourit-il. "L'atmosphère et l'intensité sont très différentes. Il faudrait en jouer plus pour progresser. Et je n'ai pas bien servi non plus. Maintenant, ce n'est pas la fin du monde. Il y a énormément de positif à retirer".

Steve Darcis n'est que 161e mondial à l'heure actuelle, mais avec ce qu'il a montré à Paris, on pourrait en quelque sorte enlever le 1 qui figure devant. En tout cas, son parcours devrait lui donner du cœur à l'ouvrage pour la suite.

"Là, je vais retourner disputer des tournois Challenger sur terre battue, à Lyon et à Blois. Je n'ai pas envie d'aller trop vite sur gazon. J'ai un peu peur avec mon poignet. On verra dès lors pour les qualifs de Wimbledon. Il faut continuer à aller de l'avant et les résultats suivront. Enfin je l'espère...", conclut-il.

Ecoutez Steve Darcis...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK