Roland-Garros : Qui pour succéder à Jelena Ostapenko ?

Roland-Garros : qui pour succéder à Jelena Ostapenko ?
4 images
Roland-Garros : qui pour succéder à Jelena Ostapenko ? - © LIONEL BONAVENTURE - AFP

Si un favori se dégage clairement dans le tableau masculin en la personne de Rafael Nadal, c’est l’incertitude du côté des femmes. Mais alors, qui pour succéder à l’Estonienne Jelena Ostapenko, lauréate surprise la saison dernière ?

La favorite : Elina Svitolina

Elina Svitolina

L’Ukrainienne a fait forte impression lors du tournoi de Rome où elle s’est imposée face à Simona Halep. La numéro 4 mondiale n’a lâché qu’un seul set et a d’ailleurs réussi à conserver son titre. Avant cette victoire, elle s’était hissée jusqu’en quarts de finale à Stuttgart. La joueuse monte en puissance au fil des compétitions. 

Son résultat en 2017 : quarts de finale (battue par Simona Halep)

Les outsiders : Petra Kvitova, Simona Halep, Elise Mertens, Maria Sharapova, Caroline Garcia

Petra Kvitova 

La Tchèque de 28 ans est la seule à s’être adjugée deux tournois sur terre battue cette saison, à Prague et à Madrid. Entre temps, la numéro 8 mondiale a décidé de faire l’impasse sur le tournoi de Rome afin de mieux préparer Roland-Garros. Kvitova ne veut sans doute pas réitérer sa contre-performance à l'Open d'Australie en janvier dernier où elle s'était inclinée dès le second tour. 

Son résultat en 2017 : deuxième tour (battue par Bethanie Mattek-Sands)

Simona Halep 

Simona Halep est numéro 1 mondiale mais elle n’a pas gagné le moindre tournoi sur terre battue cette saison. Son meilleur résultat ? Sa place de finaliste au tournoi de Rome où elle s’est inclinée face à Elina Svitolina. La Roumaine de 26 ans a rejoint par deux fois la finale de Roland-Garros en 2014 et en 2017. Sans jamais s’imposer. Alors, la troisième tentative pourrait-elle être la bonne ?

Son résultat en 2017 : finale (battue par Jelena Ostapenko)

Elise Mertens

Actuellement 16e mondiale, la Belge était sur une bonne dynamique : une victoire à Rabat, une finale à Lugano, et deux simples gagnés face à l’Italie pour maintenir la Belgique dans le groupe mondial de Fed Cup. Jusqu’à ce qu’une infection bactérienne la contraigne à se retirer des courts. Le 15 mai, elle publiait une photo sur Twitter en train de s’entraîner indiquant la fin de son virus. Elise Mertens devrait être pleinement remise. Suffisant pour aller le plus loin possible dans la compétition ?

Son résultat en 2017 : troisième tour (battue par Venus Williams)

Maria Sharapova 

Petit-à-petit, Maria Sharapova retrouve son niveau. Actuellement 29e mondiale, celle qui a été éloignée des courts pendant 15 mois suite à un contrôle positif au meldonium, réalise une bonne saison sur terre battue. Récemment demi-finaliste à Rome où elle a résisté à Simona Halep, la Russe de 31 ans a également signé un quart de finale à Madrid. Maria Sharapova s’est imposée à deux reprises à la Porte d’Auteuil, en 2012 et 2014.

Son résultat en 2017 : absente de la compétition

Caroline Garcia

Demi-finaliste à Stuttgart et Madrid, quart de finaliste à Rome, où elle a été éliminée par Simona Halep, la numéro 7 mondiale peut rêver d'un beau parcours. Un paramètre est à prendre en compte : Garcia joue à domicile. Face à son public, la pression est grande. Encore plus à Roland-Garros où les spectateurs français attendent beaucoup de leurs joueurs et joueuses. 

Son résultat en 2017 : quarts de finale (battue par Karolina Pliskova)

La grande inconnue : Serena Williams

Serena Williams ne sera pas tête de série à Roland-Garros. Un choix de la Fédération Française de Tennis qui a désigné les têtes de série en fonction de leur classement WTA. Serena Williams pointe désormais à la 453e place. Une décision qui a fait grand bruit dans la presse américaine. USA Today titrait “Roland Garros punit Serena Williams d’avoir eu un bébé. Maman d’une petite fille depuis septembre dernier, l’Américaine de 36 ans a effectué son grand retour à Indian Wells où elle avait rejoint le troisième tour, son meilleur résultat depuis sa rentrée. 

Son résultat en 2017 : absente de la compétition

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK