Roland-Garros : "Federer peut encore gagner un Grand Chelem"

Notre consultant, Michel Bouhoulle, ne comprend pas le forfait de Roger Federer et ne cache pas sa déception "quand on a vu son niveau de jeu, dans une night session à huis clos, et face à un Allemand qui jouait très bien (Dominik Köpfer, ndlr), on a commencé à se dire qu'il pouvait gagner davantage de matches. On a tous envie d'admirer son jeu incroyable donc ça nous fait mal au cœur".

Un forfait médité pour préparer au mieux la saison sur herbe

L'homme aux vingt titres du Grand Chelem s'est rendu sur les terres parisiennes dans l'unique but d'avoir des matches dans les jambes avant de retourner dans son jardin londonien. L'ancien numéro un mondial vise un neuvième sacre à Wimbledon et il ne veut prendre aucun risque avec son genou fragile, surtout à l'aube de ses 40 printemps. "C'est logique, ce n'est pas à Paris qu'il veut briller. Il compte plutôt performer sur dur ou sur gazon. Là ou il est le meilleur".  

Ce n'est pas à Paris qu'il veut briller

L'ancien entraîneur d'Arthur De Greef n'oublie cependant pas Köpfer, qui voit son bourreau jeter l'éponge au tour suivant "l'Allemand fait un solide match pour ensuite entendre que Roger ne va pas jouer derrière. Ca fait un peu mal".

Un 21è Grand Chelem pour l'horloge suisse ?

C'est la question que tous les suiveurs du monde de la balle jaune se posent. A bientôt 40 ans, le disciple d'Ivan Ljubicic peut-il encore gagner un tournoi majeur, trois ans et demi après son dernier Grand Chelem remporté en Australie ? Michel Bouhoulle est en tout cas optimiste "Wimbledon est le plus propice. C'est là que le corps encaisse le moins et que son jeu excelle le plus. Sur dur c'est faisable aussi, mais c'est plus compliqué sur le plan corporel. Il faut enchaîner tous les matches sur la quinzaine mais sur un coup d'éclat c'est faisable. Surtout s'il est sur sa planète, que seul lui connait".

Un forfait donc compréhensible mais décevant pour les amateurs de tennis "c'est la décision de la sagesse saupoudrée d'ambition". 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK