Ostapenko crée la surprise et remporte à 20 ans son 1er titre à Roland-Garros

Jelena Ostapenko (WTA 47) a créé la sensation en s’imposant (4-6, 6-4, 6-3) ce samedi après-midi en finale de Roland-Garros face à la Roumaine Simona Halep (WTA 4). Mené 1 set à rien et 3-0 dans la 2ème manche, la surprenante Lettonne a complètement renversé la situation et remporte son premier Grand-Chelem à seulement 20 ans. 47ème mondiale au début de la quinzaine, elle fera un sacré bond en avant au classement et occupera à partir de lundi la 12ème place.

Pour la petite histoire, Ostapenko est née le jour de la première victoire de Gustavo Kuerten sur la terre battue du court Philippe-Chatrier, le 8 juin 1997. De plus, elle égale Guga qui était jusqu’à ce jour le dernier à avoir écrit la première ligne (notable) de son palmarès lors du tournoi parisien. Un destin tout tracé.

Le résumé de la rencontre

Ostapenko débute directement par un break blanc. Mais la Lettonne, trop fougueuse, ne concrétise pas et perd également sa mise en jeu. Halep est la première à empocher son service mais Ostapenko recolle immédiatement au score. La Lettonne est comme à son habitude très agressive et signe un nouveau break au 5ème jeu pour mener 3-2. La Roumaine ne se laisse pas distancer pour autant et contre-break une nouvelle fois. Les trois jeux suivants sont remportés par les serveuses mais à 5-4, Halep réalise un 3ème break pour s’imposer dans ce 1er set (6-4).

Dans la deuxième manche, la jeune Lettonne de 20 ans craque et perd les trois premiers jeux. A force de prendre trop de risque, Ostapenko se met en danger et accumule les fautes directes. Cependant, les coups puissants de la Lettonne font encore des dégâts comme lors du 4ème jeu qu’elle remporte à l’arraché. Halep commence à vaciller et concède le break. Ostapenko ne tremble pas et égalise à 3-3. Mieux, dès le jeu suivant, la 47ème joueuse mondiale bouscule la Roumaine et lui prend son service. Mais encore une fois, la Lettonne fait preuve d’une irrégularité déconcertante et offre le contre-break à Halep. Et la Roumaine de lui rendre la pareille dès sa mise en jeu suivante. Sur son service, Ostapenko ne laisse pas passer sa chance et égalise à 1 set partout (6-4).

Dès les premiers échanges du dernier set, les deux joueuses se rendent coup pour coup et remportent leurs premières mises en jeu. C’est finalement Ostapenko qui craque la première lors de son deuxième jeu de service. La finaliste malheureuse des Internationaux de France 2014 est idéalement lancée vers son premier Grand Chelem mais trébuche encore face aux incroyables trajectoires de la Lettonne. Ostapenko concrétise sur son service et revient à 3-3. Le suspense est entier. Halep a laissé passer sa chance à de trop nombreuses reprises et s’écroule. Malgré ses 54 fautes directes, Ostapenko ne tremble pas au moment de conclure (6-3) et crée une énorme surprise en soulevant à seulement 20 ans le trophée de Roland-Garros. L’insouciance a triomphé !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK