Nadal : "Si un joueur remporte plus de 12 fois Roland Garros, je serai heureux"

Rafael Nadal et "sa" Coupe des Mousquetaires, il l'a soulevée 12 fois en 15 ans.
Rafael Nadal et "sa" Coupe des Mousquetaires, il l'a soulevée 12 fois en 15 ans. - © PHILIPPE LOPEZ - AFP

Rafael Nadal a récemment repris l'entraînement dans son Académie à Minorque, après avoir longtemps attendu confiné en raison de la pandémie de coronavirus. Sans elle, il serait occupé en ce moment à tenter de gagner un 13e titre à Roland Garros. L'Espagnol s'est confié par visio-conférence à l'ancien champion argentin José-Luis Clerc sur ESPN et évoqué beaucoup de sujets.

A propos de ses résultats sur terre battue, le vainqueur de dix-neuf tournois du Grand Chelem s'est montré très fair-play : "Je dis toujours que lorsqu'un record est battu, le joueur de tennis à qui il est pris doit être heureux. Si un joueur gagne plus de 81 matchs d'affilée sur terre battue ou remporte plus de 12 fois Roland Garros, je serais heureux, ce serait positif pour le tennis. Tout le monde croyait, lorsque Sampras a remporté 14 Grands Chelems, que personne ne le battrait et quelques années plus tard, nous étions trois à y parvenir."

"Je suis conscient que ce que j'ai fait à Roland Garros est très compliqué et que maintenant cela semble impossible à battre, mais je ne doute pas que quelqu'un le fera".

"Le plus important est l'amour du tennis que nous ressentons tous les trois"

A propos de la domination incroyable du Big 3 (Federer, Nadal, Djokovic, ndlr) depuis des années, l'Espagnol a une explication : "Nous pouvons parler de beaucoup de choses techniques, mais le plus important est l'amour du tennis que nous ressentons tous les trois. Nous remplissons une condition indispensable pour arriver là où nous sommes arrivés, comme la capacité à s'adapter, à surmonter les difficultés et à s'améliorer en permanence. Le sport partage toujours l'énorme passion qu'on ressent pour lui et qui nous pousse à nous surpasser continuellement. Avec cela et les bonnes personnes dans notre environnement, nous avons trouvé le moyen de toujours nous améliorer".

Interrogé sur la next-Gen, Nadal a répondu : "La réalité est qu'ils sont déjà là. Il y a beaucoup de jeunes joueurs qui se battent au maximum et qui gagnent des choses importantes. Ils n'ont pas été capables de le faire en Grand Chelem, aussi parce que nous ne sommes pas partis, alors maintenant il y a une très belle bataille entre les jeunes et les "vieillards" qui, je l'espère, durera le plus longtemps possible dans le temps".

"Il n'y a pas de meilleur objectif dans la vie que de s'améliorer"

"Je n'aurais pas rêvé, à presque 34 ans, d'être là où je suis" a encore évoqué Rafael Nadal. "Si vous ne vous améliorez pas, vous vous ennuyez. Il faut chercher la motivation. Et la meilleure motivation possible est de rechercher des améliorations et de se faire des rêves au quotidien. On ne peut pas vivre sur des rêves de gagner des choses. En dehors de cela, vous savez que les améliorations peuvent vous aider à continuer à gagner. Vous savez qu'au fil des ans, certaines choses se perdent en cours de route. Le véritable rêve est de continuer à progresser. Aller à l'entraînement sans but est ennuyeux. Il n'y a pas de meilleur objectif dans la vie que de s'améliorer".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK