Mais qui est ce Lorenzo Musetti, l'effronté italien qui a fait trembler Djokovic à Roland-Garros ?

Crinière au vent, regard acéré et sa mitraillette à amorties bien ajustée, Lorenzo Musetti a fait sensation sur le Chatrier ce lundi. Pendant deux sets, il a fait trembler Novak Djokovic, redoublant d'audace, de créativité et de folie pour dérégler le métronome serbe.

Et si cet effronté valet, affaibli par un corps qui ne tenait plus la cadence, a finalement dû rendre les armes face au Joker, il s'est définitivement fait un nom. A 19 ans, à peine, Lorenzo Musetti est entré, avec fracas, dans la cour des grands.

Musetti, ce talent brut

Une cour devant laquelle Musetti s'est présenté, fleur au fusil, à l'aube de l'automne 2020. Invité par l'organisation italienne, il s'extirpe alors brillamment des qualifs' du tournoi de Rome et s'immisce dans le grand tableau. Sa deuxième participation, seulement, à un tournoi d'une telle envergure. "Arrivé jusque-là, je n'avais plus rien à perdre" explique-t-il par la suite.

Et de fait, le jeune Musetti joue sans complexe... et sans relâche. Ses coups de boutoir en revers pleuvent sur un pauvre Stan Wawrinnka qui ne peut que constater les dégâts. Après moins d'1h30 de match, le tableau d'affichage affiche fébrilement un score sans appel : 6-0, 7-5 et une fessée dans les valises du vacillant Suisse. Sourire en coin et casquette vissée sur le front, Musetti devient le premier joueur né en 2002 à remporter un match sur le circuit principal. Au tour suivant, rebelote, Musetti est en fusion et renvoie un autre ténor, Kei Nishikori à ses études (6-3, 6-4). Et même s'il s'inclinera sèchement contre Koepfer en 8e, Musetti aura fait parler de lui.

La preuve, la suite est limpide pour cet ancien vainqueur de l'Open d'Autstralie chez les juniors et donc habitué à brûler les étapes. Musetti remporte son tout premier challenger la semaine suivante et atteint les demi-finales au tournoi ATP de Sardaigne en octobre. Diamant à polir en début de saison, il finit l'année 2020 à la 128e place au classement ATP après un bond de plus de 200 places.

Roland-Garros, terrain de jeu idéal

Un classement qui lui permet de participer à son tout premier majeur et de se présenter Porte d'Auteuil il y a quelques jours. Musetti a le vent en poupe, sait qu'il n'a rien à perdre et que son tour viendra. Mais à 19 ans, il veut mettre à profit cette répétition générale pour peaufiner son niveau de jeu et se mesurer aux grands

Son adversaire du premier tour, un certain David Goffin, se montre lui d'ailleurs assez prudent à l'aube d'affronter l'Italien. "C'est un joueur très doué" avance-t-il laconiquement. Et il ne croyait pas si bien dire : 6-0, 7-5, 7-6, notre compatriote est balayé par l'ouragan Musetti.

La suite, vous la connaissez, l'Italien croque sereinement le Japonais Nishioka avant de remporter le derby transalpin face à son compatriote, Cecchinato et de finalement abandonner face à Novak Djokovic en 8e.

Une sortie par la grande porte pour ce show-man assumé

Une sortie par la grande porte pour ce show-man assumé. Parce que Musetti fait partie de ces joueurs qui rendent le tennis facile. Sans donner l'impression d'y toucher ni de forcer, l'Italien parvient à parfaitement varier son jeu, alternant entre gros coups longs de ligne et subtiles amorties souvent bien senties. Son terrain de jeu à lui, ce sont ces grands rendez-vous, ces grands matches qui le font vibrer depuis qu'il est tout petit. 

Et dans cette Next Gen parfois trop aseptisée et au jeu tantôt trop robotique, la fraîcheur et l'ingéniosité de Musetti font du bien. Reste désormais à confirmer ces belles promesses (chose jamais aisée en tennis) et travailler son retour de service, rare point faible d'un jeu déjà assez complet. Mais Musetti a de l'aplomb et du tennis plein les mains.

Et dans l'ombre, c'est la fédération italienne qui s'en frotte les mains. Parce que grâce à la montée en puissance des Berrettini, Sinner, Cecchinato et donc désormais de Lorenzo Musetti, elle revit après de longues années de vache maigre.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK