Goffin: "Je pense que j'ai laissé trop d'énergie mentale sur le court hier"

L'Italien Marco Cecchinato (72e mondial) a créé une énorme surprise en battant en huitièmes de finale de Roland-Garros David Goffin (9e) 7-5, 4-6, 6-0, 6-3. Le Belge n'a pas cherché d'excuse après son élimination. Il s'est dit simplement usé mentalement. "J’avais un peu mal au bras mais ce n’est pas la cause" affirme David Goffin en conférence de presse. "J’étais un peu fatigué mais je n’ai pas trouvé les solutions... Je me suis senti épuisé mentalement. Je pense que j’ai laissé trop d’énergie mentale sur le court hier. Je me sentais vraiment sans énergie. Lui était constant. Je n’ai pas su garder mon niveau de jeu. J’ai forcé."

"Je n'avais pas de jus aujourd’hui. Je perdais la lucidité et ce n’était pas un grand match" ajoute le Liégeois. "Je n’avais pas de pépin physique. C’est vraiment un manque de jus. Je n’ai jamais réussi à me booster et à passer au-dessus malgré la fait que lui ai fait un bon match. Je n’ai pas eu de passage ou on sentait que j’étais bien. C’était décousu. Il n’y avait pas de grands points. C’est peut-être pour ça que le public ne s’est pas enthousiasmé. Mais ce n’est pas ça qui fait la différence aujourd’hui."

David Goffin a demandé à deux reprises une aide médicale durant le match. "J’ai appelé le kinésithérapeute pour qu’il me relâche un peu le bras. J’étais mal placé et je ne pouvais pas faire ce que je voulais avec les balles. Quand ça devient difficile, on est incapable de remettre une couche. C’est vraiment un manque total d’énergie. J’essayais avec mon retour long de ligne. Il n’y avait pas la base comme d’habitude quand je tisse ma toile. J’allais trop vite pour le coup gagnant ou alors c’était lui qui me faisait trop courir. Il jouait très bien aujourd’hui. Il jouait bombé et long en revers. Il a sorti beaucoup d’amorties. Il était très fort en coup droit. J’avais du mal à trouver des solutions."

"Je suis déçu" termine le Belge. "Aujourd’hui on va essayer de travailler là-dessus. Ça use une énergie tellement folle en grand chelem. C’est ça qui est difficile pour moi surtout dans mon jeu où tout doit être bien en place pour que tout se passe bien. On va essayer de bosser là-dessus pour que tout se passe mieux dans le futur. Maintenant c’est repos, on va préparer le gazon. C’est la suite de la saison."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK