18-16 au 5e set, 6 heures : Moutet éliminé après le 2e plus long match de l'histoire de Roland-Garros !

A Roland-Garros, il n'y a (toujours) pas de super tie-break au cinquième set. Résultat, certains matches s'éternisent, aucun des deux joueurs ne parvenant à réaliser ce dernier break salvateur lors de la manche décisive. Illustration ce lundi avec un marathon interminable (sur deux jours) entre le local de l'étape, Corentin Moutet et Lorenzo Giustino.

Alors que les deux hommes avaient chacun empoché deux manches, ils n'ont jamais su se départager en fin de match. Résultat, le dernier set a duré...3h02. Au bout de l'effort, c'est finalement Guistino qui s'est imposé 18-16 face à un Français désabusé. Le genre de défaite à domicile, face à un public clairsemé certes, mais qui risque de faire mal au moral. Et le genre de match, le deuxième plus long de l'histoire du tournoi (derrière le Santoro-Clément de 2004 qui avait duré 6h33), qui devrait rester dans les mémoires.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK