WTA Miami : Ashleigh Barty tient son rang et défendra son titre

La N.1 mondiale et tenante du titre, Ashleigh Barty, a tenu son rang en se qualifiant pour la finale du tournoi de Miami.

L’Australienne âgée de 24 ans, lauréate de l’épreuve en 2019, a battu l’Ukrainienne, 5e mondiale, Elina Svitolina 6-3, 6-3.


►►► À lire aussi : Surprise à Miami : Stefanos Tsitsipas sorti par Hubert Hurkacz, 37e mondial, en quarts de finale


Elle briguera un 10e titre sur le circuit WTA samedi, contre la Canadienne Bianca Andreescu (9e mondiale) qui a battu la Grecque Maria Sakkari (25e mondiale).

Face à Svitolina, une adversaire redoutée, Barty savait qu’elle aurait encore fort à faire. L’Ukrainienne l’avait battue six fois lors de leurs sept précédentes confrontations, dont une fois dans cette épreuve en 8e de finale 2018 alors disputé sur l’ancien site de Key Biscayne.

Alors Barty s’est montrée agressive dès les premiers échanges du premier set, empoché après un break réussi d’entrée et un deuxième pour le conclure.

Sur quoi, elle a quitté momentanément le court, invoquant un temps mort médical pour une gêne abdominale, qui a nécessité quelques minutes plus tard l’intervention d’une médecin, venue lui appliquer un patch après le 3e jeu (2-1) de la seconde manche.

Juste après, les deux joueuses, particulièrement fébriles sur leur engagement, se sont fait un échange d’amabilités avec trois breaks dont un de plus en faveur de Barty, qui est restée la plus solide pour conclure en 1h27.

Son parcours jusqu’en finale n’aura pas été de tout repos. Elle a dû sauver une balle de match dès son entrée en lice face à la Slovaque Kristina Kucova issue des qualifications, avant de livrer deux féroces batailles face aux Bélarusses Victoria Azarenka et Aryna Sabalenka.

"Cela n’arrive pas très souvent de s’en sortir en ayant effacé une balle de match. Ça vous rend plus ouvert sur l’idée que tout est possible pour le reste du tournoi", a expliqué Barty qui a justement eu mercredi la certitude de conserver sa place de N.1 mondiale, après l’élimination surprise de sa dauphine, le Japonaise Naomi Osaka, balayée 6-0, 6-4 par Maria Sakkari.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK