WTA Madrid : Sabalenka remporte le 10e titre de sa carrière en battant Barty

La Bélarusse Aryna Sabalenka (N.7) a remporté le tournoi WTA 1000 de Madrid, son premier sur terre battue, en venant à bout de la N.1 mondiale Ashleigh Barty en trois sets 6-0, 3-6, 6-4 samedi, à trois semaines de Roland-Garros.

Sabalenka (23 ans) s'offre ainsi le dixième titre de sa carrière, le deuxième en 2021 après Abou Dhabi, et va entrer dans le top 5 mondial lundi, à la quatrième place précisément.

Pour Barty, lauréate du Grand Chelem parisien en 2019 et à Stuttgart (Allemagne) il y a deux semaines, la série de victoires consécutives sur terre battue européenne s'arrête à seize.

C'était la troisième fois en l'espace de cinq semaines que Barty et Sabalenka étaient opposées. L'Australienne était sortie victorieuse les deux premières, en quarts de finale à Miami, puis en finale à Stuttgart.

Barty s'incline pour la première fois de la saison en finale, après s'être imposée à Melbourne avant l'Open d'Australie, à Miami début avril, puis sur la terre battue allemande.

Sabalenka a entamé la finale tambour battant et imposé sa puissance brute, avec un 6-0 foudroyant infligé en 25 minutes, en associant prise de risque et réussite maximales.

Au service, elle tournait régulièrement autour de 190 km/h, a gagné 100% des points derrière sa deuxième balle dans cette première manche, et y a frappé onze coups gagnants pour seulement une faute directe.

Barty ne s'est pas découragée pour autant, et petit à petit, a réussi à prolonger les échanges et à déstabiliser la machine bélarusse en utilisant son redoutable slice, en choisissant des angles extérieurs au service, et même en brouillant les pistes avec un retour volée.

C'est comme ça qu'elle a fini par inscrire son premier jeu après 33 minutes de match, de haute lutte à sa quatrième balle de break. Si Sabalenka est revenue à hauteur (2-2), la N.1 mondiale a immédiatement repris le large et a égalisé à une manche partout.

Dans le troisième set, Barty s'est procuré les premières occasions de break, à 2-1, mais la Bélarusse a tenu bon et a su faire la différence au moment opportun, à 4-4, en raflant les deux derniers jeux blancs.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK