Wozniacki et Cilic se font surprendre à Indian Wells

La balle de match de Kasatkina

La N.2 mondiale Caroline Wozniacki n'a pas réussi à confirmer son sacre à l'Open d'Australie et a chuté en 8e de finale du tournoi d'Indian Wells mardi, tout comme le Croate Marin Cilic, éliminé lui au 3e tour du tableau masculin.

Deux mois après son premier titre en Grand Chelem, Wozniacki a subi la loi de la Russe Darya Kasatkina (6-4, 7-5).

C'est la deuxième fois en un mois que la Danoise s'incline face à la 19e mondiale. La protégée de Philippe Dehaes l'avait déjà battue en quarts de finale du tournoi de Saint-Pétersbourg (Russie) le mois dernier.

"C'est frustrant, car j'ai le sentiment que j'avais la victoire dans ma raquette, j'ai dicté le rythme des échanges, réussi beaucoup de coups gagnants mais fait aussi beaucoup d'erreurs", a expliqué Wozniacki.

Elle a balayé en tous cas l'hypothèse selon laquelle elle vivrait mal son nouveau statut de lauréate d'un tournoi du Grand Chelem.

"Cela peut être difficile à vivre pour certaines, mais je joue bien depuis, j'étais en demi-finales à Doha", a rappelé la Danoise. "Elle a juste mieux joué que moi et a bien su s'adapter aux conditions qui sont proches de celles de la terre battue".

Superbe passing de Kasatkina

Halep reste N.1 mondiale

Cette défaite fait doublement les affaires de Simona Halep: la Roumaine, qui a dominé en deux sets la Chinoise Wang Qiang (N.55) 7-5, 6-1, est assurée de rester N.1 mondiale à l'issue de ce tournoi et elle peut viser un deuxième titre à Indian Wells, après 2015.

Il ne reste en effet plus que trois autres joueuses du top 10 mondial en lice.

La Tchèque Karolina Pliskova (N.5) a fait plier la prodige américaine Amanda Anisimova 6-1, 7-6 (7/2), tandis que l'Américaine Venus Williams (N.8), victorieuse la veille de sa soeur cadette Serena, a confirmé face à la Lettone Anastasija Sevastova (N.20) en deux sets 7-6 (8/6), 6-4.

En fin de soirée, l'Allemande Angelique Kerber (N.10) a complètement étouffé la Française Caroline Garcia (N.7) 6-1, 6-1.

Kerber ne laisse que deux jeux à Garcia

Dans le tournoi masculin, la surprise est venue de l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.29) qui a surclassé Marin Cilic en deux sets 6-4, 6-4.

Le Croate, finaliste malheureux de Wimbledon 2017 et de l'Open d'Australie 2018, battu à chaque fois par Roger Federer, est passé à côté de son match du 3e tour.

La faute surtout à son adversaire, l'une de ses bêtes noires qui a remporté leurs trois derniers duels: "Je suis resté agressif tout au long du match, j'ai parfaitement joué les points importants", s'est réjoui l'Allemand.

Le rêve de Del Potro

Le public d'Indian Wells a par ailleurs perdu l'un des joueurs-fétiche, le Français Gaël Monfils (N.42), contraint à l'abandon sur une blessure au dos, face à son compatriote Pierre-Hugues Herbert (N.93) qui menait 6-2, 3-1.

Mais il pourrait se consoler en suivant les parcours de Juan Martin Del Potro et Milos Raonic, deux joueurs au style offensif qui n'ont pas été épargnés par les blessures.

L'Argentin, 8e mondial, a surclassé l'Espagnol David Ferrer 6-4, 7-6 (7/3) et sera opposé en 8e de finale à son compatriote Leonardo Mayer (N.47) qui a stoppé le Japonais Taro Daniel (N.109), tombeur au 2e tour de l'ancien N.1 mondial Novak Djokovic.

"Gagner le titre ici est l'un des mes rêves", a rappelé Del Potro, finaliste de l'édition 2013.

Longtemps perturbé par une blessure à une jambe la saison dernière, Raonic s'est lui qualifié pour les 8e de finale en venant à bout du Portugais Joao Sousa (N.85) 7-5, 4-6, 6-2.

Le Canadien, retombé à la 38e place mondiale, sera opposé au prochain tour au Chypriote Marcos Baghdatis, 102e mondial et issu des qualifications.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK