Van Herck : "Aborder les duels contre l'Australie et la Biélorussie de manière positive"

Van Herck : "Aborder les duels contre l'Australie et la Biélorussie de manière positive"
Van Herck : "Aborder les duels contre l'Australie et la Biélorussie de manière positive" - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le capitaine de l’équipe belge de Fed Cup Johan Van Herck n’est pas mécontent du résultat du tirage au sort de la phase de poules de la Fed Cup de tennis 2020 effectué mardi soir à Budapest. La Belgique (ITF 12) évoluera dans le groupe B en compagnie de l’Australie (ITF 2) et de la Biélorussie (ITF 5) sur la terre battue de la capitale hongroise du 14 au 19 avril. "Si nous sommes à notre meilleur niveau, nous devons aborder ces duels de manière positive", a estimé Van Herck.

"En tant que pays du troisième pot, nous savions que nous allions de toute façon hériter de coriaces adversaires", a répondu Van Herck présent sur place à Belga. "L’Australie peut compter sur les qualités de Barty, qui n’est pas pour rien en tête du classement de la WTA. La Biélorussie compte également une joueuse très talentueuse dans ses rangs avec Sabalenka. Le fait qu’elle joue en double avec Mertens, aura-t-il un rôle ? Elise pourra bien sûr nous donner des conseils sur Sabalenka, mais au final, c’est la forme du jour qui sera déterminante. J’ai confiance en mon équipe. Nous allons affronter les duels de manière positive".

Van Herck voulait absolument éviter les États-Unis dans le tirage au sort. "Je pense que les États-Unis ont la sélection la plus forte. Ils peuvent réunir un nombre incroyable de joueuses. Sofia Kenin et Serena Williams ont joué les qualifications ce week-end, mais elles ont aussi quelqu’un comme Madison Keys ou Alison Riske à disposition".

Enfin, le capitaine belge a évoqué le nouveau format de la Fed Cup. Elle se termine maintenant, comme la Coupe Davis l’an dernier, par une dernière semaine disputée dans un même lieu. "Il faut toujours attendre, mais je remarque beaucoup d’enthousiasme à Budapest. L’inconvénient, bien sûr, est que nous ne jouons pas dans notre propre pays. Il faut espérer que beaucoup de supporters belges iront en Hongrie. Ce week-end, lors de la qualification contre le Kazakhstan, nous avons ressenti une fois de plus à Courtrai ce que le soutien du public peut produire".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK