Tournoi d'Anvers : A court de préparation, David Goffin s'incline d'entrée

David Goffin à Anvers
David Goffin à Anvers - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

David Goffin s’est incliné dès son entrée en lice, au tournoi d’Anvers. Exempté de premier tour, il a été battu au deuxième tour par l’Américain Marcos Giron, 94e mondial, 6/3-7/5.

Le Belge, tête de série numéro un de l’European Open, a participé au tournoi sans avoir pu s’entraîner. Positif au coronavirus, il a dû observer une quatorzaine, et a donc laissé sa raquette de côté pendant deux semaines. David Goffin a essayé de défendre ses chances, mais il n’y a pas eu de miracle.

Le souffle court

"Non, il n’y a pas eu de miracle", admet le joueur liégeois. "Mais je pense que ce n’était pas si mal. Cela aurait pu être pire, je dirais. Avant le match, je ne savais pas à quoi m’attendre. Il y a eu des bons passages, mais je n’arrivais pas à tenir vraiment. Il y a eu des baisses d’intensité, surtout au début. J’ai bien commencé, en ayant une balle de break. Mais très vite, j’ai eu besoin de trouver mon second souffle. C’était un peu bizarre, je n’ai jamais eu ça. Après trois jeux, j’avais déjà besoin de récupérer, et je me demandais si j’allais tenir. Je ne sais pas si c’était à cause du Covid, mais il y a évidemment de fortes chances. En plus, quand on ne fait rien pendant deux semaines, ce n’est pas évident. Lui, il a été constant pendant tout le match, et c’est ce qui a fait la différence par rapport à moi".

David Goffin est censé participer au tournoi de Vienne, la semaine prochaine. "On va faire le point. Je vais voir ce que pense mon docteur. Je vais lui donner un feed-back, de mes sensations sur le court. S’il me dit de faire attention, on réfléchira. Sinon, c’est clair que j’ai envie d’y aller. Mais la santé est une priorité, et on prendra une décision en fonction de cela."

Ecoutez David Goffin...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK