Qui pour assurer la relève dans le tennis masculin dès 2019 ?

Qui pour assurer la relève dans le tennis masculin dès 2019 ?
Qui pour assurer la relève dans le tennis masculin dès 2019 ? - © Belga Image

Novak Djokovic, Rafael Nadal, Roger Federer, Andy Murray... Au summum du tennis mondial, les mêmes noms culminent depuis des années dans le tableau masculin, certains avec plus de régularité que d'autres. Sans complexe, Alexander Zverev (21 ans) se mêle à présent à eux dans le top du classement. Il fait figure d'exception et il est difficile de savoir qui dominera le tennis quand "les trentenaires" prendront leur retraite... même si ce n'est pas pour tout de suite. 

Certains indices des dernières saisons nous donnent quelques éléments de réponses. Nous vous proposons un tour d'horizon des espoirs de la petite balle jaune, et des joueurs pour qui cette année doit être celle de la confirmation. 

2019, l'année de la confirmation

Stéfanos Tsitsipás: de 159ème mondial à 15ème. 

À 20 ans, il est l'un des tous grands espoirs du tennis mondial. Révélé au tournoi d'Anvers en 2017, il y avait battu Pablo Cuevas, Ivo Karlovic et David Goffin à seulement 19 ans. Il devenait alors le premier joueur grec à intégrer le top 100 mondial. Cette saison, il est passé à la vitesse supérieure. À son actif: une finale à Barcelone (sa première d'un tournoi ATP), une finale à Toronto (la première en Masters 1000), un premier titre ATP à Stockholm et une victoire finale au tournoi consacré aux futures génération le "Next Gen" de Milan. 

Le droitier occupe aujourd'hui encore la quinzième place mondiale. Il est sans doute celui dont la progression a le plus impressionné cette année. Avec des victoires sur Thiem, Carreño Busta, Anderson, Goffin, Djokovic, Zverev, Monfils ou encore Khachanov. Rien que ça. Il devra encore parvenir à contenir ses petits excès de colère s'il veut passer encore quelques échelons et se maintenir dans le top mondial.

Karen Khachanov: la surprise de la saison?

Il avait déjà pointé le bout de son nez en 2016 et 2017 mais de façon très irrégulière... Désormais à la onzième place du classement mondial, il est sans doute le plus proche d'atteindre les places de tête. Le puissant Russe a pris trois titres sur son passage dont un très remarqué Masters 1000 à Bercy, face à un Novak Djokovic pourtant en très bonne forme. Outre Bercy, il s'est imposé à l'ATP 250 de Marseille et le tournoi de la même catégorie à Moscou. Sans complexe ni pitié, son coup droit ravageur est déjà envié par plus d'un tennisman du circuit. Il a fait des dégâts face à des joueurs comme Pouille, Berdych, Ferrer, Tiafoe, Isner, Querrey, Krajinovic, Zverev, Thiem. Du haut de son mètre 98, Karen n'a encore que 22 ans. Il aura pour premier objectif d'entrer dans le top 10 dont il est tout proche et sans aucun doute de viser le top 5 dès cette saison. 

Borna Coric: l'ascension progressive d'une pépite au mental d'acier

Il avait été révélé lors des saisons 2013 et 2014 mais n'avait finalement pas totalement répondu aux attentes. Il n'avait alors que 17 ans. À 22 ans, il occupe actuellement le meilleur classement de sa jeune carrière avec une douzième place à l'ATP. En 2018, il a remporté un titre remarqué à l'ATP 500 de Halle contre Roger Federer après avoir éliminé des joueurs comme Zverev et Basilashvili. Il a aussi été l'un des joueurs clés de la victoire finale de la Croatie en Coupe Davis cette année. En demi-finale contre les Etats-Unis et en finale contre la France (malgré une blessure au psoas). Il est sans doute le plus mature des joueurs cités dans cet article, avec une expérience plus longue au haut niveau. Il ne se presse pas, ne brûle plus les étapes. A force de patience, il pourrait bien franchir un nouveau palier cette saison. 

Denis Shapovalov: jeune carrière en dent de scie

Il n'a encore que 19 ans et a déjà occupé la 23ème place mondiale. Le Canadien est désormais 27ème, il n'a confirmé qu'à moitié en 2018 après avoir été révélé en 2017 à seulement 17 ans avec deux titres challenger à son actif. Précoce, il a un style de jeu bien à lui. Gaucher, il possède un revers à une main atypique, plutôt lifté. Il a atteint les seizièmes de finale de l'US Open cette saison mais aucune finale de tournoi ATP, ce qui laisse sans doute encore sceptiques certains. Il a cependant réussi à se hisser en demi-finale du Masters 1000 de Madrid. 2019 pourrait être l'année de la maturité et de la confirmation tant attendue pour ce "joyau de Montréal". 

Ils pourraient créer la surprise

D'autres joueurs ont commencé à pointer le bout de leur nez en 2018... Daniil Medvedev (22 ans) en fait incontestablement partie. Sans palmarès au début de l'année chez les pros, il a remporté trois titres ATP cette année. Deux ATP 250 à Sydney et Winston Salem et surtout l'ATP 500 du Japon. Il est désormais bien installé dans le TOP 20 à la 16ème position. 

Le joueur américain, Frances Tiafoe (20 ans, ATP 39) est lui aussi parvenu à accrocher un titre ATP 250 à son jeune palmarès. Celui de Delray Beach. Edmund, Berdych, Carreño Busta ou encore Raonic ont fait les frais d'une première saison pleine pour le jeune joueur très prometteur.

En face de Stefanos Tsitsipas en finale du tournoi "Next Gen" de Milan se trouvait, forcément, une autre promesse du tennis mondial. Alex de Minaur (19 ans, 31ème place mondiale) est professionnel depuis 2016 à seulement 17 ans. Mais cette année-ci, il s'est révélé pour le grand public, entrant dans le top 50 et disputant déjà ses premières finales en tournoi ATP (Sydney, Washington et Next Gen de Milan). En grand-chelem, il a atteint les seizièmes de finale des tournois de Wimbledon et de l'US Open. Outre le niveau qu'il affiche, il impressionne par un mental d'acier. Le jeune Australien est bien entouré puisque Lleytton Hewitt n'est jamais bien loin de lui. 

On devra aussi garder un œil sur Taylor Fritz (21 ans, ATP 49), Andrey Rublev (21 ans, ATP 68), Maximilian Marterer (23 ans, ATP 74), Felix Auger-Aliassime (18 ans, ATP 109) ou encore Jared Donaldson (22 ans, ATP 111). 

Si le monde du sport est toujours rempli de surprises, nul doute que les jeunes cités ci-dessus risquent d'en créer quelques unes cette saison. 

Les pépites belges à garder à l’œil

Depuis David Goffin, les jeunes Belges peinent à percer. Si plusieurs tennis-women ont émergé à l'image d'Elise Mertens, personne n'a encore confirmé chez les garçons. 

Les fans de tennis belges concentreront leurs espoirs autour de joueurs comme Zizou Bergs et Arnaud Bovy cette année. 

Zizou Bergs est bien entouré puisqu'il est coaché par Johan Van Herck, le capitaine de l'équipe de Coupe Davis. Il a 19 ans et pointe à la 386ème place mondiale. Avec beaucoup d'espoirs placés en lui, il pourrait faire son petit bonhomme de chemin cette saison pour prendre quelques classements et tenter de se faire un nom chez les pros dans le pays et à l'international. 

Du côté d'Arnaud Bovy, 18 ans, ce sera la première saison en tant que pro. Il prépare cette saison de la meilleure des manières avec un stage de six semaines dans le sud de la France, dans l'académie Mouratoglou, très réputée. Sans doute le vrai départ de la carrière du jeune Liégeois. Qui, on l'espère pour lui et notre pays, suivra peut-être les traces d'un autre Belge originaire de la région. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK