Mertens en quarts de finale à Rome : "J'ai retrouvé les sensations de la terre battue"

Elise Mertens est satisfaite du niveau qu'elle affiche à Rome
Elise Mertens est satisfaite du niveau qu'elle affiche à Rome - © CLIVE BRUNSKILL - AFP

Elise Mertens (WTA 20) était satisfaite vendredi de s'être hissée en quart de finale du tournoi WTA Premier 5 sur terre battue de Rome, doté de 2.098.290 dollars. Après une journée difficile mercredi, marquée par des saignements de nez et une grosse fatigue la poussant à renoncer à s'aligner en double, la Limbourgeoise, 24 ans, a repris des couleurs pour battre 6-4, 6-4 la Monténégrine Danka Kovinic (WTA 86), 25 ans, malgré un départ laborieux.

"Je ne suis pas bien entrée dans la partie, en effet", a confié la N.1 belge, menée 3-0 après neuf minutes. "J'avais le sentiment que plus je frappais fort dans la balle, plus cela lui plaisait. J'ai donc dû trouver un autre plan, en jouant des balles un peu plus hautes et plus liftées, ce qui est un must sur terre battue quand votre adversaire est en train de vous balayer. J'ai donc essayé de diriger le jeu différemment, sans frapper beaucoup de coups gagnants, mais en cherchant l'efficacité. Sur terre battue, il est très important de pouvoir s'adapter à l'adversaire, plus que sur dur. C'est un peu comme un jeu d'échec. Je suis très contente d'avoir déjà pu gagner trois matches. Ce n'est pas fini, bien entendu, mais j'ai retrouvé les sensations de la terre battue."

Ce samedi, pour une place en demi-finale, Elise Mertens retrouvera Karolina Pliskova (WTA 4), tête de série n°2, qui n'est autre que la tenante du titre au Foro Italico. La Tchèque, 28 ans, qui n'a pas brillé depuis la reprise, s'est imposée pour sa part 6-4, 6-3 contre la Russe Anna Blinkova (WTA 65), 22 ans. Il s'agira de la deuxième confrontation entre les deux joueuses après la victoire de la native de Louny sur le gazon d'Eastbourne en 2019.

"Pliskova est une des joueuses les mieux classées que je vais rencontrer depuis la reprise. Ce sera dès lors un bon test pour voir où mon jeu se situe à l'approche de Roland-Garros", a-t-elle poursuivi. "Maintenant, je veux évidemment gagner et je vais donc tout mettre en œuvre pour lui rendre la tâche la plus compliquée possible", a-t-elle souri.

"Beaucoup dépendra de la manière dont elle sert. Si sa première balle passe, ce ne sera pas évident de retourner, mais l'objectif est d'entrer dans l'échange avec de la qualité. Il faudra bien varier, avec de l'agressivité et parfois aussi, comme Halep, une belle régularité pour lui faire chaque fois jouer un coup supplémentaire."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK