Malgré une fin de 1er set compliquée, Goffin domine Cecchinato et rejoint le 3ème tour à Rome

David Goffin (ATP 10), tête de série n°9, s’est imposé non sans peine (5-7, 6-2, 6-2) ce mardi soir lors du deuxième tour du Masters 1000 de Rome face au surprenant italien Marco Cecchinato (ATP 73). Dominateur dès les premiers échanges, le Belge s’est montré fébrile au moment de conclure le premier set et a laissé l’Italien prendre les commandes de la partie. Goffin s’est ensuite parfaitement bien repris pour empocher les deux dernières manches avec autorité et se hisser au troisième tour dans la capitale italienne.

Dès le début de la rencontre, Goffin prend ses rersponsabilités. Il empoche directement la première mise en jeu adverse et s’installe aux commandes. Après un nouveau break, le Liégeois mène 4-1 service à suivre. Mais, alors qu’il s’offre une balle de set à 5-2, quelque chose s’enraye. Cecchinato remporte six jeux consécutifs, dont trois sur le service du n°1 belge, et s’adjuge la première manche. 

Goffin se ressaisit directement et entame le deuxième set tambour battant. Malgré un break concédé au quatrième jeu, le Belge enchaîne les points et recolle assez facilement à un set partout.

La troisième et dernière manche est à sens unique. Goffin dicte sa loi et impose son rythme. Les jeux défilent et le Liégeois clôt les débats sur sa deuxième balle de match. Malgré la frayeur en fin de premier set, le Belge a bien géré son match.

Cecchinato, qui a reçu une wild card pour disputer ce tournoi, avait validé son billet pour le deuxième tour lundi en battant l'Uruguayen Pablo Cuevas (ATP 71) en trois sets (2-6, 7-5 et 6-4). Plus tôt dans la même journée, le Liégeois avait facilement éliminé au premier tour l'Argentin Leonardo Mayer (ATP 42) en deux manches (6-1, 6-2).

Au troisième tour, Goffin affrontera le vainqueur du duel entre l’Argentin Juan Martin del Potro (ATP 6) et le Grec Stefanos Tsitsipas (ATP 43).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK