Lourdement critiqué par Toni Nadal pour son comportement, Benoît Paire prône... le calme

On ne présente plus Benoît Paire. Aussi brillant qu'exaspérant, le fantasque Français n'a comme équivalent de son talent qu'une grande gueule et une pancarte d'enfant terrible qu'il aime cultiver avec soin.

Son dernier caprice date d'il y a quelques semaines. Miné par cet interminable interlude Covid, Paire n'y était pas allé pas quatre chemins et avait avoué trainer son spleen sur et en dehors des terrains. Seul problème, il l'avait expliqué.. à sa manière, ce qui a évidemment fait jaser.

"J’arrive, je prends un peu d’argent et je pars au tournoi suivant: je fais mon boulot. Ce qui est surprenant avec le circuit actuel, c’est qu’il y a beaucoup de bénéfices à perdre. Là, si tu gagnes un ATP 250, tu n’empoches plus que 30.000 dollars (25.000 euros). Moi, avec des bye, j’ai pris 10.000 (8.400 euros) à chaque fois en perdant directement. Pourquoi t’arracher comme un dingue pour gagner à peine plus?

►►► À lire aussi : "Scandaleux", "de la m..." : Benoît Paire remonté après son élimination à l'Open d'Australie

Benoît Perd

Un comportement d'enfant gâté défaitiste qui a évidemment fait réagir les puristes du tennis. Toni Nadal, le célèbre oncle et entraîneur de Rafa, a été le premier à monter sur ses grands chevaux : "Ce qu'il a dit n'est pas correct. Il ne rend pas service au tennis, ne se rend pas service non plus. C'est aussi accorder peu de valeur à l'effort. S'il est fatigué de la situation actuelle, il vaudrait mieux qu'il le garde pour lui. Ce qui n'est pas normal, c'est de ne pas se battre" a clamé Nadal au micro de la radio Antena 3 Desportes.

Un tacle auquel Benoît Paire n'a pas voulu répondre, aussi surprenant que cela puisse paraître. Sur Twitter,  son nouveau terrain de jeu favori, il a prôné... le calme et n'a pas voulu rentrer dans une quelconque polémique. "Je ne vais faire aucune polémique.. je respecte énormément Toni Nadal pour la personne qu'il est et ce qu'il a apporté au tennis."

Comme quoi, tout arrive.

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK