Le tournoi de tennis d'Anvers accueillera huit joueurs du top 20 cette année

Il y aura moins de spectateurs, cette année, à Anvers, mais il y aura du public.  Et de belles affiches...
Il y aura moins de spectateurs, cette année, à Anvers, mais il y aura du public. Et de belles affiches... - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

"Ce sera la plus belle affiche jamais proposée à l’European Open". Le directeur du tournoi d’Anvers, Dick Norman, est fier d’annoncer que malgré la crise sanitaire, l’épreuve pourra accueillir des joueurs de qualité.

Pour un "ATP 250", il n’est pas toujours facile d’attirer de grosses pointures. Cette fois, huit joueurs du top 20 ont décidé de venir en Belgique, du 18 au 25 octobre. Parmi eux, un joueur du top 10, l’Italien Matteo Berrettini, huitième mondial actuellement.

Les autres joueurs classés parmi les vingt meilleurs sont Milos Raonic, Grigor Dimitrov, Pablo Carreno Busta (récent demi-finaliste à l’US Open), Karen Khachanov, Fabio Fognini, Andrey Rublev, et bien sûr David Goffin. Ont également répondu présent, parmi beaucoup d’autres, Kei Nishikori (ancien numéro quatre mondial), et Alex De Minaur, qui représente la génération montante.

Deux invitations restent à distribuer, et pourraient donner lieu à de nouvelles bonnes surprises. Une première wild-card a déjà été attribuée à Kimmer Coppejans.

Les joueurs qui viendront à Anvers pourront se sentir en sécurité, parce qu’ils seront dans une bulle. Dick Norman l’a confirmé, tout sera conforme aux normes exigées par l’ATP. "Quand les joueurs atterriront, ils seront pris en charge dans une navette, et séparés du chauffeur par un plexi. Ils seront tous dans un même hôtel, et ne pourront pas se rendre dans la ville. Comme à l’US Open, ils devront se contenter des trajets 'hôtel-stade', et 'stade-hôtel'. Et leurs déplacements seront encore plus faciles à contrôler qu’à New York. Quand ils arriveront, ils se feront tester, et devront rester dans leur chambre, en attendant le résultat. Et ils seront encore testés tous les quatre jours. Sur place, dans la Lotto Arena, ils seront isolés pendant tout leur séjour. Seuls quelques membres de l’ATP ou de l’organisation pourront les approcher".

Ces mesures très strictes ont bien sûr pour but de protéger les joueurs, mais aussi de les rassurer. Le monde du tennis doit continuer à tourner, donc il faut que les joueurs acceptent de disputer des tournois. Ce qu'ils ne feront que s'ils ne risquent rien.

Les spectateurs aussi, pourront venir en toute confiance. Ils ne seront, selon la jauge actuelle, que 1500 par jour, dans une salle de 5000 places. Les distances seront donc bien respectées. Il leur sera bien sûr impossible d’approcher les joueurs, pour leur demander un selfie ou un autographe. "Nous sommes satisfaits de ce chiffre. C’est ce que nous avions en tête, au moment où nous avons décidé d’organiser notre tournoi cette année". Et le public empruntera quatre entrées et quatre sorties, pour que les gens ne s’agglutinent pas les uns aux autres.

Moins de public, cela signifie moins de rentrées financières, et le tournoi ne va faire aucun bénéfice. Mais il aura lieu, pour la cinquième année de suite. Et c’est bien le plus important.

Les billets seront mis en vente à partir de vendredi, le 25 septembre. Selon la méthode du "premier arrivé, premier servi". Les informations se trouvent sur le site du tournoi. 

Ecoutez Dick Norman...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK