La refonte clivante de la Coupe Davis votée ce jeudi à Orlando par les membres de l'ITF

La Coupe Davis modifiée ?
La Coupe Davis modifiée ? - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Ce jeudi à Orlando, l'assemblée de la fédération internationale de tennis (ITF) sera le centre des préoccupations du monde de la petite balle jaune. En effet, les 144 nations habilitées à voter devront se prononcer quant à une refonte de la Coupe Davis, tournoi international créé en 1900.

Basée sur son traditionnel format de rencontre étalée sur trois jours avec quatre simples et un double, sur quatre week-ends au cours de l'année, la Coupe Davis pourrait bientôt changer de visage. L'ITF aimerait en faire un tournoi annuel entre 16 ou 18 nations, étalé sur 7 jours et disputé à un seul et même endroit en novembre en fin de saison.

D'un point de vue sportif, les rencontres seraient jouées en trois matches, deux simples et un double, au meilleur des trois sets. Le tout sans plus jamais ne pouvoir bénéficier d'un avantage en évoluant à domicile devant ses supporters.

Pour approuver ces changements, une majorité des deux tiers sera requise. L'ITF pourrait compter sur le soutien des fédérations américaines, françaises, suisses ou encore sud-américaines. L'Australie et l'Allemagne ont déjà annoncé qu'elles s'y opposeraient alors que d'autres ne se sont pas encore prononcées comme la Grande-Bretagne, l'Espagne ou encore les Pays-Bas.

D'un point de vue financier, l'ITF possède désormais un partenariat sur 25 ans chiffré à 2,5 milliards d'euros avec le groupe Kosmos, dont 17 annuels garantis aux joueurs et plus encore aux fédérations.

"Nous sommes préoccupés par l'opacité des promesses financières mais nous voulons aussi pouvoir offrir à nos supporters la possibilité de voir les meilleurs joueurs de tennis de la planète", a déclaré récemment la fédération allemande. Quant à la fédération belge, elle attendra le sommet de l'ITF à Orlando pour se positionner.

Si certaines stars du circuit comme Rafael Nadal ou Novak Djokovic se sont montrées favorables, d'autres figures emblématiques comme Lleyton Hewitt, Yannick Noah ou encore chez nous Steve Darcis, M. Coupe Davis, ont vertement critiqué cette proposition.

Comme souvent, le Suisse Roger Federer n'a pas vraiment pris position, concédant toutefois que la Coupe Davis "devait faire quelque chose".

Pour couronner le tout, l'ATP, association des joueurs professionnels, a remis sur pied sa World Team Cup, compétition internationale par équipes. Elle se jouera début janvier à partir de 2020, soit moins de deux mois après la date proposée pour la Coupe Davis. Il apparaît donc compliqué de voir les meilleurs joueurs de la planète disputer les deux compétitions.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK