La Coupe Davis est forcément déjà dans un coin de leur tête

Steve Darcis et David Goffin sont à Anvers, avec Ruben Bemelmans
Steve Darcis et David Goffin sont à Anvers, avec Ruben Bemelmans - © DIRK WAEM - BELGA

Ils y pensent, à ce grand rendez-vous de la fin novembre. Mais David Goffin, Steve Darcis, et Ruben Bemelmans n'en font pas, ou pas encore, une obsession. Inutile de déjà se mettre trop de pression, et de négliger sa carrière personnelle en cette fin de saison.

David Goffin ne veut rien calculer. Autrement dit, il ne sacrifiera aucun des grands rendez-vous qui l'attendent ces prochaines semaines. Il y a, comme pour ses coéquipiers, ce tournoi à domicile, l'European Open, à Anvers. Il y a Bâle et Bercy, qui pourraient, ou devraient, aussi lui permettre de valider son ticket pour le Masters de Londres. Après cet officieux Championnat du monde, avec les 8 meilleurs joueurs de la planète, il sera temps de se préparer pour la grande finale de la Coupe Davis, contre la France. Le numéro un belge surfe sur la vague de sa tournée asiatique, qui l'a vu gagner deux tournois en deux semaines, et a renforcé sa confiance. "Je suis en forme pour le moment; on va essayer de maintenir cette forme jusqu'au bout, en prenant les événements les uns après les autres. Je ne calculerai pas. Je veux tout jouer à fond, en mettant l'accent sur le physique, en essayant de bien récupérer entre les rendez-vous. Gérer la fatigue sera le plus important. Je pense que je suis assez frais mentalement pour pouvoir enchaîner, notamment parce que j'ai pu un peu me reposer à cause de ma blessure. Ca va être intense, ces prochaines semaines. La dernière ligne droite sera dure, mais tellement belle. J'aurais pu ne pas avoir de Masters, ni de finale de Coupe Davis. Ils sont là, et c'est tout bénef..."

Oui, les trois joueurs belges ont encore du pain sur la planche avant la Coupe Davis. Mais ils ont évidemment la finale de Lille dans un coin de la tête. On leur en parle, ils en parlent quand ils se retrouvent, ils l'évoquent avec les joueurs français. Steve Darcis notamment, qui a de véritables amis, dans le clan français. "Des deux côtés, on est super-contents de se retrouver. C'est le pays avec lequel on a le plus d'affinités. Cette finale va être très sympa, avec un belle ambiance, beaucoup de monde, de la pression. On s'entend bien avec les Français. On se connaît depuis des années, on fait les mêmes tournois depuis 15 ans, on est proches. Mais bien sûr, on espère ramener la Coupe en Belgique."

Et pour espérer gagner ce duel franco-belge, il faut des joueurs en forme. David Goffin l'est; Steve Darcis l'est aussi, il l'a montré en Asie. Et Ruben Bemelmans était satisfait de la manière dont il a abordé son premier tour à Anvers. "Ca fait du bien de jouer comme ça. Ca fait longtemps que je n'avais plus eu d'aussi bonnes sensations sur le terrain. Si on joue de mieux en mieux quand approche la Coupe Davis, c'est clair que ça fait du bien au moral. Chaque fois que j'arrive dans un nouveau tournoi, il y a des joueurs qui viennent me voir, en disant que ce qu'on réussit en Coupe Davis est magnifique. Et c'est vrai que ce que David a fait en demi-finale, par exemple, face à Kyrgios, ça m'a vraiment impressionné. La classe. Le meilleur match de sa carrière, pour moi. Il mérite vraiment d'aller au Masters cette année, parce que ce qu'il fait est exceptionnel..."

Ruben Bemelmans jouera son deuxième tour à Anvers mercredi contre Nick Kyrgios. Steve jouera son premier tour, mercredi aussi, face à Cedrik-Marcel Stebe. Et David entrera en compétition jeudi, au deuxième tour, contre Florian Mayer ou Frances Tiafoe.

Ecoutez les interviews complètes des trois joueurs belges, qui parlent du tournoi d'Anvers, de leur forme, de la Coupe Davis...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK