Kim Clijsters renonce au tournoi de Miami mais n’est "pas prête à raccrocher"

Kim Clijsters aurait dû faire son grand retour à la compétition dans moins de 10 jours à Miami. L’ex-numéro 1 mondiale, avait reçu une wild-card, pour participer à ce qui devait être son premier match officiel, depuis le 2 septembre dernier. C'est à cette date que la Belge de 37 ans, s’était inclinée au premier tour à l’US Open, contre la Russe Ekaterina Alexandrova.

Une opération au genou et le Covid retardent son retour

Mais elle a annoncé, ce dimanche après-midi, sur son compte twitter qu’elle n’irait pas à Miami. Une opération au genou subie en octobre dernier, puis le Covid-19 qu’elle a contracté en janvier, ont dû la pousser à revoir son planning. Elle a donc renvoyé ses invitations pour les tournois de Miami et de Charleston.


►►► À lire aussi : Kim Clijsters aimerait pouvoir encore atteindre la deuxième semaine d’un Grand Chelem


Si on ne sait pas encore où et quand Kim Clijsters sera de retour sur les terrains, une chose semble sûre, ces contretemps n’auront pas raison de sa troisième carrière : "Je suis triste et frustrée. Je savais que cette nouvelle aventure allait être compliquée. Et il y a eu des événements qui m’ont dépassée, mais je ne suis pas prête à raccrocher".

Kim s’apprête à vivre encore quelques semaines compliquées avant, espère-t-elle, de retrouver la forme : "Je vais subir un traitement de gestion de la douleur pour les 3 à 6 prochaines semaines. Ensuite on fera le point avec mon staff pour fixer la suite de ma saison".

Kim Clijsters n’a joué que trois tournois et trois matches en 2020, battue à chaque fois au premier tour. Elle espère que 2021 sera réellement l’année de son "Kim-Back".

2021 l'année du "Kim-Back"?

Kim s’apprête à vivre encore quelques semaines compliquées avant, espère-t-elle, de retrouver la forme : "Je vais subir un traitement de gestion de la douleur pour les 3 à 6 prochaines semaines. Ensuite on fera le point avec mon staff pour fixer la suite de ma saison".

Kim Clijsters n’a joué que trois tournois et trois matches en 2020, battue à chaque fois au premier tour. Elle espère que 2021 sera réellement l’année de son "Kim-Back".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK