John Tomic "démolit" le sparring de son fils

L'incident a eu lieu en Espagne, où le circuit ATP fait étape cette semaine pour le Masters 1000 de Madrid. Bernard Tomic s'est incliné dimanche dès son entrée en lice dans le tournoi madrilène face au Tchèque Radek Stepanek (6-3, 6-2).

Plusieurs versions de l'incident existent. Soit Drouet serait intervenu alors que Bernard Tomic et son père qui est aussi son entraîneur avaient une violente dispute lors d'une séance d'entraînement, soit l'incident aurait eu lieu dans la rue alors que les relations entre Tomic père et Drouet étaient tendues depuis plusieurs jours.

"Le père a déjà frappé son fils mardi au Monte-Carlo Country Club, Thomas a pris position pour Bernard et ça n'a pas plu au père, qui a attendu d'être en Espagne pour le démolir", a expliqué à RMC un proche du Monégasque de 29 ans.

Et le terme n'est pas trop fort au regard du bilan médical effrayant de Thomas Drouet : fracture du nez, vertèbres déplacées et quelques points de sutures.

RMC précise encore que John Tomic devra s'expliquer ce lundi devant un tribunal. Mais cette affaire fait déjà beaucoup de bruit en Australie.

Le responsable du haut-niveau masculin au sein de la Fédération australienne, Todd Woodbridge, a confirmé qu'il y avait bien eu un incident impliquant John Tomic: "Nous tentons de comprendre s'il a été inculpé de quelque chose", a-t-il indiqué sur une radio australienne.

"Cette affaire rapportée par la presse est très inquiétante. Nous travaillons avec les responsables de l'ATP sur place qui étudient les faits et nous sommes incapables de donner plus de précisions", a ajouté Tennis Australia dans un communiqué.

John Tomic a déjà fait parler de lui par le passé pour ses virulentes explosions de colère, notamment à l'encontre du directeur de l'Open d'Australie 2010, coupable à ses yeux d'avoir programmé un match de son fils à un horaire trop tardif.

En 2012, lors du tournoi de Miami, Bernard Tomic avait demandé à l'arbitre de son match contre l'Espagnol David Ferrer de donner un avertissement à son père assis en tribune, car son comportement le gênait.

M. Weynants avec C. Hanquet et Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK