Joachim Gérard, vainqueur à l'Open d'Australie : "C'est la victoire du mental, espérons que ce soit un déclic"

Après avoir décroché le premier titre en Grand-Chelem de sa carrière cette semaine, Joachim Gérard est revenu en Belgique et était présent sur le plateau de 100% Sport ce dimanche aux côtés de Jérémie Baise et Eleonor Sana. Vainqueur Joachim Gérard face à Alfie Hewett 6/0-4/6-6/4, le Belge a encore du mal à réaliser cet exploit, lui qui semble avoir franchi un palier dans sa carrière.

"Je réalise petit à petit ce qui m’est arrivé. Cette victoire, c’est aussi celle de l’expérience. Je me suis nourri de cette finale perdue à Roland-Garros l’an dernier. Après cette défaite, on n’a pas abandonné et on a continué à travailler. Au niveau mental, on a encore progressé et ça a sans doute fait la différence."

Quatre fois vainqueur du Masters, tournoi réunissant les meilleurs joueurs mondiaux, le tennisman belge avait toujours manqué le rendez-vous avec le succès dans un Grand-Chelem. Il espère désormais avoir trouvé la recette pour bien performer.

"Il y avait sans doute une pression que je mettais tout seul en Grand Chelem. Je parvenais à m’imposer dans les Masters et j’ai réussi à en faire ma compétition après m’être débloqué en décrochant ma première victoire. J’ai hâte d’en faire pareil en Grand Chelem."

Joachim Gérard a donc débuté son année 2021 de la meilleure des manières mais d’autres défis l’attendent encore à commencer par les Jeux Olympiques. "Mon objectif est évidemment la plus haute marche du podium. J’ai progressé et je dois viser le plus haut possible mais je sais que mes adversaires s’améliorent aussi de jour en jour. Il y a quatre ans, je n’ai pas gagné (NDLR : médaille de bronze). J’ai raté la victoire pour une erreur mentale et on sait que ce facteur est très important."

Joachim Gérard a conclu son intervention en insistant sur ce facteur mental ("j’ai une grande marge de progression à ce niveau-là) et avec une pensée pour son ancien coach décédé Marc Grandjean. "C’était un second père pour moi. Sur et en dehors du terrain, il m’a inculqué beaucoup de choses et m’a permis de parfaire mon éducation. Tous les jours, j’ai une pensée pour lui."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK