Goffin : "Je viens de vivre deux superbes semaines"

David Goffin a étoffé son palmarès ce dimanche à Tokyo. Il a battu Adrian Mannarino (6-3, 7-5) et a décroché son premier ATP 500, le titre le plus prestigieux de sa carrière.

"Je viens de vivre deux superbes semaines. Gagner mon premier 500, c'est quelque chose d'incroyable, c'est une sensation géniale", s'est félicité Goffin au micro de l'ATP. "J'ai connu des moments difficiles cet été, au pire moment, au milieu de deux grands chelems. Revenir et gagner deux titres en Asie, c'est quelque chose dont je suis très fier. Je n'aurais jamais su le faire sans l'aide de toute mon équipe".

Très solide, le N.1 belge a très bien commencé la rencontre. Il a ensuite su serrer le jeu aux moments importants. "J'ai très bien servi dans le premier set, je gérais bien les échanges. J'ai eu besoin d'un break pour conclure. Dans la deuxième manche, c'était plus compliqué. Il a commencé à être un peu plus agressif. Sa balle est vraiment très plate et très basse. Pour les jambes, c'est difficile de tenir dans les échanges. J'ai su trouver les solutions pour revenir dans le set et conclure sur un jeu blanc".

Cette efficacité au service, c'est ce que Goffin met en évidence au moment d'énumérer les facteurs qui expliquent sa très bonne fin d'année. "Tout d'abord, cela fait quelques semaines que je sers très bien. Depuis le lendemain de l'US Open, en réalité", expliqua-t-il. "J'ai très bien servi en Coupe Davis contre l'Australie et cela a continué lors de mon arrivée en Asie. Mon rythme est très bon, ma gestuelle également.

J'affiche un pourcentage assez élevé de premières balles et ma deuxième balle est aussi très efficace. L'adversaire ne peut pas m'agresser souvent et je suis prêt pour frapper mon deuxième coup. Mais je dois encore y travailler, car dans le tennis moderne, c'est très important d'avoir un bon service. Quand je sers bien, cela m'aide beaucoup."

Mais le service n'explique pas tout. "J'ai également beaucoup travaillé au niveau de mon positionnement, et principalement de l'agressivité à afficher sur le court. Avec mon gabarit, c'est vraiment important de rester sur ma ligne de fond, ou en tout cas le plus près possible, de manière à pouvoir mettre la pression sur mes adversaires. C'est la clé en ce qui concerne mes coups de fond de court. Et j'ai aussi cherché à améliorer ma volée, car lorsque vous mettez l'adversaire sous pression, il faut parfois venir au filet pour conclure le point."

Le travail effectué durant ces mois a fini par payer et peut désormais aborder les rencontres avec plus de confiance. "Quand vous enchaînez les victoires, les choses se font de manière plus naturelle. Vous savez comment jouer les points importants, comment négocier les moments clés. Vous avez de bonnes sensations sur le court, vous savez quel coup frapper à quelle occasion, quelle tactique adopter. Les choses sont assez claires dans votre tête, vous avez confiance en votre déplacement et en vos mains. C'est une agréable sensation."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK