Flipkens ne devait "pas venir à Québec"

Flipkens ne devait "pas venir à Québec"
Flipkens ne devait "pas venir à Québec" - © Tous droits réservés

Kirsten Flipkens a inscrit un premier titre WTA à son palmarès en s'imposant à Québec face à la Tchèque Lucie Hradecka (6-1, 7-5). "C'est le plus beau jour de ma vie", a-t-elle réagi.

"Ça a été une année difficile pour moi. Toutes les émotions ressortent quand on gagne son premier titre WTA. J'étais 262e en juin - je n'ai pas pu participer aux qualifs de Wimbledon - et maintenant je remporte mon premier tournoi WTA. Vous pouvez imaginer ce que je ressens en ce moment", explique Kirsten sur le site de la WTA.

Une performance d'autant plus remarquable que Flipkens a perdu le soutien de la fédération flamande et qu'elle est désormais sans entraîneur. "Peu de personnes croyaient encore en moi. Quand tout va bien, tout le monde est ton ami. Mais dans les temps difficiles, tu apprends à connaître tes vrais amis. Je savais que je pouvais revenir et leur prouver qu'ils avaient tort", explique Kirsten sur le site de la WTA.

Et dire que la Belge ne devait pas venir à Québec. "Mais suite au forfait de quelques joueuses, je pouvais rentrer directement dans le tableau final. Je me suis dit hey, je vais à Québec". Le hasard fait parfois bien les choses.

"La rencontre a été beaucoup plus serrée que ne le laisse penser le score. J'ai joué très bien et de manière très agressive dans le premier set. J'ai seulement pris l'avantage en faisant le break à 5-5 dans le deuxième set. C'était un match très serré et j'étais derrière dans de nombreux jeux que j'ai gagnés."

"Kim Clijsters? On s'est déjà parlé au téléphone. Elle est évidemment très heureuse pour moi. Kim a toujours été une grande sœur pour moi sur le circuit. Elle m'a toujours soutenu aussi dans les moments difficiles. C'est bizarre, elle vient de prendre sa retraite et je gagne mon premier titre."

M. Weynants

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK