Neuvième demi-finale d'affilée pour les Tchèques, les USA dans le dernier carré

Fed Cup - Les Tchèques triples tenantes du titre qualifiées pour les demi-finales
Fed Cup - Les Tchèques triples tenantes du titre qualifiées pour les demi-finales - © Tous droits réservés

La République tchèque, triple tenante du titre, s'est qualifiée pour la neuvième fois consécutive pour les demi-finales de la Fed Cup aux dépens de l'Espagne, battue 3 à 2 dimanche à Ostrava.

Il faut remonter à 2008 pour ne pas trouver la trace des Tchèques, lauréates de cinq des six dernières éditions, dans le dernier carré.

Barbora Strycova (17e mondiale) a apporté le point de la qualification à son équipe en battant Lara Arruabarrena (70e) en deux sets (6-4, 6-4), dans une bagarre beaucoup plus serrée que celle remportée par Pliskova (3e) plus tôt dans l'après-midi face à Garbine Muguruza (7e) en une heure seulement (6-2, 6-2).

Les Tchèques affronteront les Etats-Unis qui, sans les soeurs Williams, ont dominé l'Allemagne, privée elle de la N.2 mondiale Angelique Kerber.

Les Américaines qui n'avaient plus atteint le dernier carré depuis 2010, ont remporté les trois premiers simples dans le cadre idyllique de Maui, à Hawaï.

L'Allemagne a vécu un cauchemar avec une bourde protocolaire des organisateurs qui ont utilisé samedi une version de l'hymne allemande interdite depuis 1945, l'abandon de Julia Görges, blessée à un genou, dans le deuxième simple et deux défaites d'Andrea Petkovic.

La 51e mondiale était pourtant bien partie dimanche contre CoCo Vandeweghe, puisqu'elle menait 6-3, 4-2, mais elle a complétement perdu pied en laissant filer dix jeux de suite et permis à l'Américaine d'offrir à son pays le point de la qualification.

Dans l'autre demi-finale, le Bélarus, vainqueur des Pays-Bas (4-1), recevra la Suisse qui a battu la France sur le même score. C'est la jeune Aryna Sabalenka, âgée de 18 ans (142e) qui a offert le point de la victoire au Bélarus en dominant Michaella Krajicek (7-6 (7/5), 6-4). Alors que les deux sélections étaient dos à dos samedi soir (1-1), Aliaksandra Sasnovich avait auparavant redonné l'avantage à son camp en battant Kiki Bertens (6-3, 6-4)

A Genève, la pépite Belinda Bencic, 19 ans et ex-membre du Top 10 (81e actuellement), a délivré son équipe en dominant (6-3, 6-4) Pauline Parmentier (64e) qui remplaçait Alizé Cornet gênée au niveau d'une épaule. Timea Bacsinszky (16e) avait fait le plus dur un peu plus tôt en écartant la N.1 française Kristina Mladenovic (31e mondiale) au terme d'un marathon de plus de 3 heures (7-6 (7/4), 4-6, 7-5).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK