Dos au mur, Federer se relance au Masters

Condamné à s'imposer après son faux pas d'entrée, Roger Federer n'a pas tremblé et a préservé ses chances de qualification pour le dernier carré au Masters en dominant l'Autrichien Dominic Thiem (N.8) en deux sets 6-2, 6-3, mardi à Londres.

Après la victoire à sens unique du Sud-Africain Kevin Anderson (N.6) face au Japonais Kei Nishikori (N.9) 6-0, 6-1 dans l'après-midi, Federer, qui n'avait été que l'ombre de lui-même 48 heures plus tôt contre Nishikori, savait qu'il n'avait plus le droit à l'erreur s'il voulait rester en course pour la qualification en demi-finales. Et poursuivre dans le même temps sa quête d'un historique centième trophée. C'est chose faite.

Sans briller, le Suisse aux 20 couronnes en Grand Chelem a connu beaucoup moins de déchet que dimanche et s'est montré un peu plus convaincant, au service notamment (67% 1res), dans le jeu aussi, même si tout n'a pas été parfait. Il a même donné la sensation de se libérer davantage au cours de la seconde manche.

Mais cette fois, c'est surtout Thiem qui n'était pas dans son assiette et a multiplié les erreurs. Si bien que jamais le finaliste de Roland-Garros 2018 n'a pu rivaliser et qu'il quittait déjà le court après moins de 70 minutes.

Si Anderson, fort de deux victoires en deux matches, a fait un grand pas vers les demi-finales, tout se jouera jeudi lors des deux ultimes duels du groupe Lleyton Hewitt. Ils opposeront Federer à Anderson, et Thiem à Nishikori.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK