Diego De Cooman ou la passion du freestyle tennis

Le freestyle tennis peut se résumer comme suit : faire à peu près ce que l’on veut comme figure tant que l’on implique une balle et une raquette de tennis. Voilà pour la définition d’une variante du tennis traditionnel. Diego a 16 ans. L’Ottinois, passionné de tennis (il est B moins 15, ce qui est déjà un joli classement à 16 ans) s’y est mis par hasard. Un soir d’ennui à la mer… "C’était il y a deux ans. Je m’embêtais et je me suis mis à regarder des tricks sur internet, sur youtube. Et je me suis entraîné pendant quatre heures dans le garage. Et puis sur la digue. Et on dirait que ça a plu…"

C’est le moins que l’on puisse dire (et écrire d’ailleurs). Diego se crée divers comptes sur les réseaux sociaux. Son Insta (diego_freestyle_tennis) cartonne. Plus de 12 mille suiveurs et 10 millions de vues tous réseaux sociaux confondus. "Stan Wavrinka a déjà partagé sur facebook une de mes vidéos. Et puis j’ai été invité pour une exhibition à Deauville. C’était un tournoi sur herbe. J’ai pu montrer deux ou trois trucs à Arnaud Clement et Michael LLodra. J’ai aussi rencontré Bautista Agut. Roger Federer a aussi vu une de mes vidéos. Je ne sais pas si c’est lui ou son agent. "

Plus fort que Federer ?

A ce propos, Diego De Cooman est-il plus ou moins fort que Roger Federer en freestyle ?

"Pour l’instant j’imagine que je suis plus fort puisqu’il ne s’est jamais entraîné. Mais s’il s’y met pendant deux ans, il deviendra plus fort. Mais pour l’instant non…"

Derrière cette passion, il reste la réalité du terrain. Le court de tennis. Diego caresse le rêve de devenir un jour pro dans cette discipline qu’il a découverte quand il avait six ans.

"Je ne me souviens plus si j’étais doué ou pas. Mais une chose est sûre, j’étais passionné. Je n’arrête d’ailleurs pas de m’entraîner. Mon rêve est de partir un jour aux Etats-Unis pour étudier et devenir pro en tennis. Je garde le freestyle comme passion à-côté… Dans ce milieu, nous ne sommes que 3 à faire du freestyle au plus haut niveau. Et un seul en vit. Stefan Bojic. Il voyage et il a pas mal de sponsors etc."

Diego Freestyle Tennis

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK