David Goffin déçu mais persuadé d'avoir fait le bon choix : "Si je forçais, ça pouvait foutre en l'air ma saison sur terre battue"

David Goffin a abandonné en 1/8e de finale du tournoi de Barcelone. Mené 0-6 5-3 (30/30) par le Britannique Cameron Norrie, le Belge a préféré ne pas prendre de risque mais reconnait avoir mal débuté sa rencontre : "Je commence un peu difficilement. Même si je sens que ça ne tourne pas bien pour moi, je sentais que je n’étais pas bien en jambes. Mais j’essaie de mettre un peu plus d’intensité pour vraiment lancer le match, parce que j’ai des opportunités, j’ai balle de jeu, je mène 0-30 ou 30-0 à quasi tous les jeux, donc ça tourne mal mais je me dis de lancer un peu plus, de mettre un peu plus d’intensité, que ça tourne un peu en ma faveur".

Mieux dans la rencontre durant le deuxième set, le Liégeois ne peut pas poursuivre sa remontée, la faute à un adducteur gênant. Le constat est clair, il vaut mieux ne pas prendre de risque : "J’ai senti sur un coup que mon adducteur a tiré. Puis je me dis que ce n’était pas grave, que c’est un juste mauvais pas que j’ai fait sur le côté. Puis c’est revenu encore une ou deux fois, puis je sentais que ça commençait à tirer, à brûler. Donc je n’ai pas pris le risque, je me suis dit que je n’allais pas faire pire. Et l’adducteur, si je commence à me faire plus mal que ce que je ressens sur le moment, ça peut foutre en l’air toute ma saison sur terre battue, voire pire. Donc j’ai préféré arrêter et je pense que c’est la bonne décision. De toute façon, même si je gagne le match ici, jouer Nadal avec un demi adducteur, ce n’est pas l’idéal​​​​​​".


►►► À lire aussi : Nadal laisse filer un set mais se qualifie pour les quarts de finale à Barcelone


La durée de l'indisponibilité n'est pas encore connue et on en saura plus dans les prochains jours : "C’est musculaire. A chaud, en général on ne voit pas grand-chose sauf s’il y a un œdème, une petite déchirure ou quoi que ce soit. Donc de toute façon, on ne verra qu’une tâche de sang peut-être à l’échographie ou à l’IRM. Donc il faut d’office attendre 24/48h pour faire les examens parce que les faire maintenant ça ne sert pas à grand-chose. Je vais rester au repos et voir ce qu’on va faire avec l’équipe médicale".

Mais c'est clair pour le Belge, il valait mieux s'arrêter. Le risque d'aggraver la blessure était trop grand : "Je pense avoir arrêté à temps et j’ai bien fait de ne pas prendre de risque. Même si je pense que même comme ça j’aurais pu retourner le match. Ça allait de mieux en mieux et je trouvais des solutions. Je commençais à pas mal me sentir mais c’est plus le fait de devoir arrêter parce que je commence à bien me sentir et c’est peut-être un bon match si je gagne par la suite. C’est dommage mais quand on regarde c’est mieux. Avec deux Masters 1000 et un Grand Chelem sur terre battue qui arrivent alors que je me sens bien, il vaut mieux ne pas prendre de risque"

Espérons pour Goffin que son indisponibilité ne soit pas trop longue, lui qui abordait la saison sur terre battue motivé et avec l'intention de repartir sur de bonnes bases.

1 images
David Goffin a préféré abandonné afin de ne pas aggraver la douleur qu'il ressentait dans l'aine. © Valery Hache - AFP
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK