David Goffin à Montpellier : "Il est clair que je dois essayer de me libérer"

David Goffin à Montpellier : "Il est clair que je dois essayer de me libérer"
David Goffin à Montpellier : "Il est clair que je dois essayer de me libérer" - © PATRICK HAMILTON - BELGA

Le voyage aux Antipodes s’était terminé très tôt, et par une grosse désillusion. David Goffin avait été éliminé dès le premier tour de son Australian Open, malgré quatre balles de match contre Alexei Popyrin. Quand on est joueur de tennis, il faut très vite enchaîner, à des milliers de kilomètres, dans d’autres conditions, sur une autre surface.

C’est ce que le joueur belge s’apprête à faire, du côté de Montpellier, lors du premier rendez-vous de la mini-tournée européenne indoor. Il sera exempté de premier tour. Et au deuxième, il sera opposé à un Français, soit Benjamin Bonzi, soit son ami Lucas Pouille (qui tente de retrouver son bon niveau après des mois d’ennuis physiques, et avec lequel il s’est incliné au premier tour du double).

Entretien avec David Goffin…

Comment vous sentez-vous, deux semaines après la déception australienne ?

C’est clair que je dois essayer de me libérer. Je suis en recherche de confiance et de matches. Je vis des moments qui ne sont pas évidents. Je suis en train d’essayer de me libérer et de trouver le rythme dans les matches. En Australie, cela allait très bien à l’entraînement, mais j’ai perdu un match que j’avais vraiment en main. Cela m’a mis un petit coup de rappel. Cela m’a fait dire que tout n’ira pas aussi facilement, malgré mes bons entraînements. Cela prendra peut-être un peu de temps. Ou cela reviendra assez vite, on ne sait pas. Il faut que je continue à me battre, et que je reste positif. Je suis persuadé que mon tennis n’est pas loin. Si ce n’est pas cette semaine, ce sera la semaine prochaine. Je suis motivé pour continuer à m’accrocher. Et j’espère que je suis sur la bonne voie.

Comment s’est passé l’après-Melbourne ?

La défaite m’a un peu trotté dans la tête. Elle ne m’a pas obsédée très longtemps, mais ce n’est jamais gai de perdre une rencontre après avoir eu des balles de match. On essaie de se refaire le film quelques fois, et on se demande ce qu’on aurait pu faire différemment. Je suis rentré en Belgique le lendemain. J’ai pris quelques jours de repos. Et puis, j’ai recommencé à m’entraîner avec mon coach Germain Gigounon, et à travailler physiquement avec Fabien Bertrand. Et je me suis préparé pour Montpelllier.

Vous faites partie des favoris du tournoi de Montpellier, puisque vous êtes la deuxième tête de série de l’épreuve. Est-ce le genre de statut qui vous plaît ?

Cela dépend. Quand on se sent bien, on est prêt à assumer son statut. Mais parfois, quand on est moins bien, on se pose des questions. Là, comme je l’ai dit, je suis un peu en recherche de confiance et de niveau de jeu. Donc ce n’est pas facile. Je vais essayer de ne pas penser du tout à ce statut dans ce tournoi. Je veux me concentrer sur moi-même, et y aller pas après pas, match par match. On verra jusqu’où j’irai.

Si Roger Federer revient, c’est qu’il se sent prêt à encore réussir de belles choses

Dans tout juste deux semaines, le monde du tennis sera très certainement en train de parler de Roger Federer, qui doit effectuer son grand retour, à Doha. Vous êtes content de bientôt le revoir sur un terrain ?

Oui, je me réjouis qu’un joueur comme lui soit encore avec nous sur le circuit. Il a apporté tellement au tennis, et il apporte encore. On aimerait qu’il continue sa carrière le plus longtemps possible. Mais malheureusement on ne rajeunit pas. On verra bien comment il se sentira. On ne l’a pas vu depuis plus d’un an, et il vient de subir deux opérations au genou. Je pense que s’il revient, c’est parce qu’il se sent encore capable de retrouver un très bon niveau, et qu’il est prêt à encore réussir de belles choses. Mais ce ne sera pas évident, à son âge, de pouvoir encore enchaîner les matches. C’est clair qu’il a manqué à tout le monde. Et un joueur comme lui, plus il peut jouer, mieux c’est pour tout le monde.

Ecoutez David Goffin…

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK