"Ce sera mon marathon à moi", explique Kim Clijsters pour son retour sur le circuit

International Tennis Hall of Fame 2017 Induction Ceremony
International Tennis Hall of Fame 2017 Induction Ceremony - © Adam Glanzman - AFP

Kim Clijsters, 36 ans, a annoncé jeudi qu'elle fera son retour sur le circuit WTA en 2020. L'ancienne numéro 1 mondiale, lauréate de 41 tournois dont 4 levées du Grand Chelem, a dévoilé ses motivations dans une interview exclusive pour la WTA.

"Je n'ai pas le sentiment de vouloir prouver quoi que ce soit. Pour ma part, c'est le défi qui prime", a-t-elle expliqué.

"J'ai des amis qui diraient 'je veux courir le marathon de New York avant d'avoir 50 ans'. En ce qui me concerne, j'aime toujours jouer au tennis. Lorsque je suis présente à une levée du Grand Chelem pour participer à l'épreuve des Légendes, si quelqu'un demandait de taper quelques balles, j'étais la première à répondre oui. Je pouvais être la sparring-partner de ses entraînements pour la journée. J'aime encore tellement jouer. L'amour du sport est toujours là. Mais la vraie question est évidemment de savoir si je suis capable de produire le niveau que j'aimerais atteindre et auquel je voudrais figurer avant de rejouer au niveau des meilleures joueuses du monde", a-t-elle ajouté.

"Je le répète, je n'ai pas le sentiment d'avoir quelque chose à prouver, mais j'ai envie de relever ce défi et je veux à nouveau être forte. Ce sera mon marathon à moi. C'est là que je dis 'OK. Essayons'".

Cela fait un moment que l'idée trottait malgré tout dans la tête de la Limbourgeoise, citoyenne de Bree.

"Pendant des années, quand je jouais parfois, j'y pensais, mais genre, 'non, c'est impossible'. Ma vie maintenant est à la maison, j'ai trois enfants et le plus petit a surtout besoin de moi. Cela ne fait plus partie de ma vie."

Mais son plus jeune, Blake, commençant à aller à la crèche, l'impossible a commencé à devenir possible après un voyage en Australie pour l'Open en janvier. L'envie de prendre soin de soi a aussi permis à Kim Clijsters de faire grandir l'idée d'un retour. "Ces derniers mois ont été durs, mais j'ai senti que je regagnais plus d'énergie ces six derniers mois que lors des deux dernières années, tout simplement parce que je fais attention à moi", a ajouté encore la maman de Jada (11 ans,), Jack (5 ans) et Blake (2 ans).

Pour pouvoir combiner sa vie de famille, Kim Clijsters n'envisage pas un programme lourd sur le circuit et préférera être souple dans sa programmation pour pouvoir rentrer chez elle si le besoin s'en fait sentir.

"Mon esprit doit être totalement dégagé si je quitte la maison pour aller m'entraîner et je dois savoir que tout est organisé pour les enfants, que le dîner sera prêt pour les jours qui suivent et que tout est planifié."

Avoir été numéro 1 mondiale et victorieuse de tournois du Grand Chelem, cela aide. "Je ne savais pas que cela permettait de demander un nombre illimité d'invitations", a confié encore Kim Clijsters qui va pouvoir se faire un programme à la carte. "C'est ce qui est super dans ce système. Et c'est tout bonus, parce que cela n'oblige pas à jouer un nombre déterminé de tournois. Cela a facilité ma décision."

L'idée est de revenir en janvier, mais Kim Clijsters reste prudente. "Nous pouvons parler du début 2020 et voir où je peux aller chercher une wild card. Mais si je sens qu'en décembre je ne suis pas là où je veux être alors je ne vais pas y aller. Je veux sentir que je suis au niveau où je voudrais être. Il me reste encore trois mois et demi et je pense donc que je peux encore progresser beaucoup au cours des prochains mois. J'ai hâte de voir où cela va me mener", a conclu la Belge

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK