Carl Maes : "Le physique de Kim est bon, mais il ne sera jamais le même qu'il y a 15 ans"

Carl Maes a longtemps accompagné Kim Clijsters pendant ses premières carrières. Devenu directeur de l’académie de l’ancienne N.1 mondiale, il sera encore à ses côtés pour son deuxième retour.

Maes connaît Clijsters mieux que personne. Si le poids des années est inévitable, il affirme que sa protégée est déjà revenue à un niveau physique intéressant. "Je dois avouer que son physique ne sera le même qu’avant. On ne doit pas s’attendre à retrouver la joueuse qu’elle était il y a dix ans ou quinze ans. On devra compenser ce physique avec de l’expérience. Mais sur les tests physiques, les sprints et tout ça, elle approche ses résultats d’il y a quinze ans. Il y a une différence entre un sprint et couvrir tout le terrain. Le but des six semaines à venir est d’adapter le physique aux spécificités du tennis. Son physique est bon, mais il ne sera jamais le même qu’il y a 15 ans".

Déjà Top 50 sur… un demi-terrain

Comme tout le monde, Carl Maes a été surpris par la volonté de retour de Kimmeke. "Elle m’a demandé de m’asseoir. Je ne m’attendais pas à ça. Parfois en rigolant, on s’est toujours dit qu’en six mois, elle pouvait être prête à jouer un match. Mais il y a une différence entre jouer un match et jouer un tournoi et enchaîner les rencontres. Pour l’instant, sur un demi-terrain elle a le niveau du Top 50. J’en suis sûr. Il faudra voir comment elle va gérer tout et comment elle va s’adapter à un jeu qui a évolué. Le retour dans le tennis féminin est beaucoup plus fort et agressif. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle serve beaucoup mieux qu’il y a cinq. Elle sera donc sous pression sur son service."

"Kim ne revient pas pour gagner un Grand Chelem"

La réussite de Serena Williams après sa maternité a inspiré Clijsters. "Sans Serena, Kim ne se serait même pas posé la question. Serena a montré que c’est possible", explique Carl Maes. Selon lui, la comparaison s’arrête là. "Même si elle l’a battue à plusieurs reprises, Serena est une meilleure joueuse que Kim. Elle a quand même un autre palmarès et seulement été absente un an. Kim ne revient pas pour gagner un Grand Chelem. Elle revient pour savoir s’il est capable d’être compétitive et à quel niveau". A 36 ans et avec trois enfants, Kim revient sans pression mais pas totalement dénuée d’ambition. "Ce sera quand même une déception si elle ne gagne pas de matches. Si elle gagne deux trois matches, ce sera déjà une très belle aventure."

Priorité au simple

Si Kim, elle-même, calme le jeu, un double Elise Mertens-Kim Clijsters fait saliver les amateurs. "Je peux vous garantir que si elle joue en double, avec Elise ou quelqu’un d’autre, elle sera Top 10 et jouera pour une médaille d’or ou une victoire en grand chelem. Elle est prête pour ça. Son focus est sur le simple. Cela pourrait être un plan B. Il ne faut pas oublier qu’elle a aussi été N.1 mondiale en double."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK