Bonaventure, qui défiera Van Uytvanck à Rabat : "Alison est la favorite"

WTA Rabat - Bonaventure, qui défiera Van Uytvanck à Rabat : "Alison est la favorite"
WTA Rabat - Bonaventure, qui défiera Van Uytvanck à Rabat : "Alison est la favorite" - © Belga

Il y aura trois Belges, ce jeudi, en quarts de finale au tournoi WTA sur terre battue de Rabat, doté de 250.000 dollars. Ysaline Bonaventure (WTA 122), issue des qualifications, a en effet également continué son parcours dans la capitale marocaine, mercredi, en battant la Slovène Tamara Zidansek (WTA 67) 6-4, 2-6 et 6-3 au deuxième tour.

"J'ai fait un match assez plein, malgré la fatigue, car je n'ai toujours pas vraiment récupéré de la Fed Cup", a-t-elle confié à Belga après sa qualification. "Mais j'ai encore des réserves et je suis forte mentalement. La différence, justement, c'est que j'ai su en remettre une couche dans le troisième set en étant agressive sur les balles où je pouvais conclure le point. Je suis très contente de mes frappes de fond de court et j'ai aussi un peu mieux servi que les autres jours. Cela fait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien sur terre battue. Bref, il n'y a que du positif", a-t-elle souri.

Le hasard du tirage au sort veut d'ailleurs qu'Ysaline Bonaventure retrouvera un autre Belge de l'autre côté du filet, ce jeudi. La gauchère de Stavelot, 24 ans, défiera, en effet, Alison Van Uytvanck (WTA 52), 25 ans, victorieuse de son côté de l'Américaine Varvara Lepchenko (WTA 149) 6-4 et 6-0. Il s'agira de leur tout premier duel sur le circuit WTA. "Alison est évidemment la favorite", a-t-elle poursuivi.

"Elle a déjà remporté plusieurs titres WTA, alors que moi je n'en ai aucun. Nous sommes de la même année et nous nous sommes dès lors côtoyées dans les tournois de jeunes. On s'est également pas mal rapprochées ces derniers mois, car nous avons disputé les mêmes tournois. Nous sommes même plusieurs fois allées manger ensemble. Je m'entends bien avec elle, mais cela ne me pose pas de problème d'affronter une autre joueuse belge. Il faut pouvoir faire la part des choses. En outre, je n'ai rien à perdre. Et je vais tout donner", a-t-elle conclu. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK