Bilan Tennis 2020 : la relève arrive (enfin), les "vieux" font de la résistance

Une année 2020 riche en beaux moments de tennis
6 images
Une année 2020 riche en beaux moments de tennis - © Belga Image

L’heure des bilans a sonné en cette fin d’année 2020. Une année particulièrement compliquée à résumer tant elle a été perturbée par la crise sanitaire. Le tennis de haut niveau, par son caractère international, a été fortement chamboulé. Tournois repoussés, annulés, arrêtés… Joueurs en quarantaine, complications pour voyager… 2020 n’a pas été idéale, mais malgré tout cela, l’année tennis nous a offert de superbes moments et de belles surprises !

2020 en bref

Les tournois du Grand-Chelem

Tournois WTA ATP
Australian Open (14.01/02.02) Sofia Kenin Novak Djokovic
Wimbledon Annulé Annulé
US Open (31.08/13.09) Naomi Osaka Dominic Thiem
Roland-Garros (21.09/11.10) Iga Swiatek Rafael Nadal

 

La saison en quelques dates

► Début de saison

WTA : 3 janvier, Tournoi d’Auckland – Nouvelle-Zélande

ATP : 3 janvier, ATP CUP, Australie

Interruption

Du 8 mars au 1er août pour la WTA (retour à Palerme) et au 15 août pour l’ATP (retour à Prague)

Fin de saison

WTA : 15 novembre, Tournoi de Linz

ATP : 22 novembre, Masters Londres

Retenir le positif

Globalement, le fait que trois des quatre Grands-Chelem annuels aient pu se dérouler constitue sans doute la plus grande réussite de la saison, tout comme la tenue de plusieurs tournois majeurs. Le simple fait de retaper dans une balle a été l’un des cadeaux les plus précieux pour de nombreux joueurs et joueuses.

Sur le circuit masculin

D’un point de vue sportif, chez les hommes, les trois grands sont toujours bien là, et c’est déjà une très bonne raison de se satisfaire.

Novak Djokovic a remporté l’Australian Open avant de connaître une grosse déconvenue à l’US Open, mais le Serbe a réalisé une nouvelle saison impressionnante, terminant une nouvelle fois au sommet du classement ATP.

Rafael Nadal, qui avait débuté l’année en tant que numéro un mondial, a réalisé ce que beaucoup considèrent comme l’un des plus grands exploits sportifs de tous les temps en décrochant son 13e Roland-Garros…

Alors que la saison de Roger Federer a été de courte durée, puisqu’il a annoncé la fin de celle-ci en juin en raison de soucis au genou.

Mais la nouvelle génération commence vraiment à pointer le bout de son nez, un vent nouveau souffle sur le circuit ATP avec de très belles perspectives d’avenir : Dominic Thiem et Daniil Medvedev en tête. L’Autrichien a remporté son premier tournoi du Grand-Chelem cette année, alors que le jeune Russe s’est imposé au Masters en battant les trois premiers joueurs du monde (Djoko, Nadal, et Thiem). Ce top 4 là a de l’allure et nous promet de bien belles choses en 2021. Tout comme Andrey Rublev d’ailleurs, qui a remporté cinq titres cette année !

Alors que la surprise de la saison écoulée se nomme Jannik Sinner. L’Italien de 19 ans a surpris plus d’un joueur cette saison, et a notamment atteint les quarts à Roland-Garros. Il est fort à parier qu’on entendra à nouveau parler de lui très bientôt.

Sur le circuit féminin

En ce qui concerne la WTA, on note un peu plus de stabilité du côté du sommet du classement. Ashleigh Barty termine en première position pour la deuxième année consécutive. La jeunesse est bien présente là aussi, même plus encore, avec Sofia Kenin - Australian Open (née en novembre 1998) et Iga Swiatek - Roland Garros (née en mai 2001) victorieuses en Grands-Chelem. Le troisième de ceux-ci étant parti dans l’escarcelle de Naomi Osaka, victorieuse de l'US Open. Déjà sa troisième levée d'un titre majeur à seulement 23 ans.

La vieille garde est toujours là, mais peine un peu plus à gagner alors qu’aucune joueuse n’a encore réussi à véritablement tirer son épingle du jeu dans la next gen. Serena Williams a Auckland, Karolina Pliskova à Brisbane sont des exceptions dans une saison dominée par les (très) jeunes joueuses. On se réjouit également d’avoir vu le retour à l’avant-plan de Victoria Azarenka cette année, gagnante de Cincinnati et finaliste 4de l'US Open.

Une ancienne grande championne a tiré sa révérence cette saison, il s’agit de Maria Sharapova qui a rangé la raquette en début de saison alors qu’elle avait 32 ans (désormais âgée de 33).

Et les Belges dans tout ça ?

L’année des Belges n’a pas été exceptionnelle, il faut dire que notre meilleur représentant, David Goffin, a connu une saison compliquée, surtout après le confinement : il a notamment contracté le Coronavirus, perdu ses cinq dernières rencontres et mis fin à sa collaboration avec Thomas Johansson.

Chez les dames par contre, la saison d’Elise Mertens a été plutôt réussie. Huitièmes de finale à l’Australian Open, finale à Prague, demi-finales à Cincinnati, quart de finale à l’US Open (où elle affiche un niveau vraiment convainquant), quart à Rome également, 3e tour à Roland-Garros et elle termine sa saison par une finale à Linz. Un total plus qu’honorable de 34 victoires et 13 défaites.

La crise sanitaire a porté un coup au retour sur le circuit de Kim Clijsters. La joueuse était plutôt bien revenue, montrant de belles choses à Dubaï et Monterrey, mais sans gagner la moindre rencontre. En fin de premier confinement, Kim a participé au World Team Tennis, un tournoi exhibition où elle a fait très bonne impression, remportant plusieurs rencontres. Mais arrivée à l’US Open, elle a perdu dès le 1er tour face à Alexandrova, malgré une nouvelle bonne prestation. Kim a mis un terme à sa saison à la mi-septembre et on espère évidemment la voir rapidement sur les courts.

En tennis en fauteuil, Joachim Gérard a de nouveau réalisé une belle saison. Il a notamment atteint la finale de Roland-Garros où il s’est incliné face à Alfie Hewett. Il a récemment été élu athlète paralympique de l'année en Belgique. 

Une bonne nouvelle sur le plan extra-sportif, Yanina Wickmayer a annoncé qu’elle faisait une pause dans sa carrière afin de devenir maman. La naissance est prévue en avril.

Les 20 moments forts de la saison


10 janvier : David Goffin s’offre une victoire de prestige contre Rafael Nadal


L’année avait plutôt bien commencé pour David Goffin. En Australie, lors de l’ATP Cup, toute nouvelle compétition, il est parvenu à battre Grigor Dimitrov mais aussi et surtout Rafael Nadal en deux sets. Il s’agissait de la deuxième victoire du Belge face à l’Espagnol en six rencontres. De quoi augurer d’une jolie année qui finalement aura été mitigée pour le meilleur représentant belge sur le circuit masculin.


16 janvier : Fin de carrière pour Darcis, battu à l’Australian Open : "Le corps n’en peut plus, la tête non plus"


Il restera comme Mister Coupe Davis dans la mémoire des Belges, mais pas seulement. Steve Darcis a rangé la raquette en tout début d’année, lassé par des pépins physiques à répétition. Son dernier tournoi était donc l’Open d’Australie : "Il faut bien que ça s’arrête, je savais que ça allait arriver mais je suis un peu déçu que ça se finisse de cette façon au premier tour des qualifs d’un Grand Chelem mais ça fait partie du jeu," avait-il alors déclaré. En 17 ans de carrière, il a notamment remporté deux titres ATP et perdu deux finales de coupe Davis avec la Belgique. Il travaille désormais pour l’AFT.


1er février : Australian Open : Sofia Kenin enlève à 21 ans son premier titre en Grand chelem

2 février : Novak Djokovic réalise le grand 8 à l’Australian Open en battant Dominic Thiem


Un monument du tennis actuel, une jeune joueuse qui remporte son premier Grand-Chelem. L’année avait bien débuté en Australie, malgré de grosses complications liées aux incendies qui touchaient alors le pays. Alors 15e mondiale, Kenin avait pris le meilleur sur Garbine Muguruza en finale. Avant cela, elle n’avait jamais dépassé les huitièmes en Grand-Chelem.

Pas de surprise chez les hommes par contre puisque Novak Djokovic a remporté son huitième Open d’Australie… Tout simplement phénoménal. Et au terme d’une finale incroyable face à Dominic Thiem en près de 4 heures de jeu. Le Serbe portait alors son total de victoires en Grand-Chelem à 17 !


17 février : Pour son retour, Clijsters s’incline au 1er tour à Dubaï après un beau combat contre Muguruza


Kim Clijsters a été arrêtée net dans son retour à la compétition, la crise sanitaire est passée par là. Et si on ignore quand elle disputera à nouveau un tournoi, la Belge a montré des éléments très intéressants et elle retrouvait petit à petit ses sensations. Une chose est sûre, Kim n’a pas perdu son coup de raquette et son retour a fait plaisir aux plus nostalgiques d’entre nous.


26 février : Maria Sharapova, diva du tennis, annonce la fin de sa carrière


"Tennis – je te dis adieu", c’est de cette façon que Maria Sharapova, ancienne numéro un mondiale a annoncé sa retraite sur son compte Instagram. "Après 28 ans et cinq titres du Grand Chelem, je suis prête à gravir une autre montagne sur un terrain différent", a ajouté la Russe de 32 ans. On retiendra aussi sa suspension de 15 mois pour dopage au printemps 2016.


27 avril : Premier match virtuel et première victoire pour Goffin à Madrid


Il ne s’agit pas vraiment de tennis, mais pendant le premier confinement, plusieurs sportifs se sont mis à concourir dans des tournois ou dans des courses virtuelles, avec plus ou moins de succès. Certains ont accroché, d’autres pas du tout. Mais à une époque où toutes les compétitions sportives étaient suspendues les plateformes en ligne ont permis aux joueurs et aux citoyens de se divertir mais aussi de garder le contact. Et David Goffin s’était notamment prêté au jeu.


10 juin : Roger Federer met un terme à sa saison 2020


Pour Roger Federer, la saison a été encore un peu plus synonyme d’éloignement des terrains que pour les autres joueurs ! Il a annoncé en juin avoir subi une rechute d’une blessure au genou et a décidé de prendre le temps pour se rétablir totalement. Le Suisse a donc dû faire l’impasse sur l’US Open et Roland-Garros. Mais on se réjouit de le revoir dès 2021.


23 juin : Le désastre de l’Adria Tour, organisé par Novak Djokovic sans mesures sanitaires


Il y a plusieurs événements que Novak Djokovic voudra oublier cette saison et l’organisation de l’Adria Tour en fait à coup sûr partie. Le Serbe avait décidé d’organiser en juin un tournoi caritatif regroupant différents grands noms du circuit mondial dans son pays. Mais cette organisation ne comprenait quasiment aucune mesure sanitaire. A la suite de cela, le numéro un mondial et plusieurs autres joueurs ont contracté le Coronavirus. Djokovic a ensuite été vivement critiqué et s’est d’ailleurs excusé. Il faut cependant préciser qu’en Serbie au moment de cette organisation, le tournoi n’enfreignait pas les règles sanitaires en vigueur, ce n’était juste pas très malin…


27 août : 119 titres, 16 Grands-Chelems : les mythiques frères Bryan rangent leurs raquettes


Retraite marquante cette année, celles des géants du double masculin ! Les frères Bryan ont rangé leur raquette un peu plus tôt que prévu en raison du Coronavirus… Ils sont considérés par beaucoup comme la meilleure paire masculine de l’histoire du tennis. Ils comptent 119 titres ATP, dont 16 en Grand Chelem et 39 en Masters 1000. Les jumeaux ont joué leur dernier match au début du mois de mars face à l’Ouzbekistan en Coupe Davis, quelques jours après avoir remporté leur dernier titre ATP, à Delray Beach.


6 septembre : Novak Djokovic disqualifié de l’US Open pour avoir touché une juge de ligne avec une balle


Il était le grand favori du tournoi en l’absence de Rafael Nadal et Roger Federer, mais il n’a pas pu en profiter… Novak Djokovic a connu un scénario catastrophe en étant disqualifié du tournoi américain dès les huitièmes de finale. Dans un geste d’humeur, le Serbe a envoyé la balle avec force vers l’arrière. Mais cette frappe a malheureusement touché le cou d’une juge de ligne qui s’est alors effondrée. S’il est clair qu’il n’y avait pas de volonté de viser la dame de la part de Djokovic, le geste d’humeur était bel et bien là. Il a donc dû quitter le tournoi précipitamment… Une drôle d’année pour le premier mondial !


13 septembre : US Open : Naomi Osaka bat Victoria Azarenka, et s’offre un troisième tournoi du Grand Chelem

14 septembre : US Open : Dominic Thiem revient de très loin, et gagne son premier Grand Chelem


Le tournoi était très ouvert côté féminin et on a pu apprécier le retour à l’avant-plan de Victoria Azarenka, même si la finaliste 2020 a battu Elise Mertens en quarts de finale. Mais la Biélorusse a échoué sur la dernière marche face à Naomi Osaka qui remportait là déjà son troisième Grand-Chelem. Chez les hommes, après la disqualification de Novak Djokovic et les forfaits de Nadal et Federer, la pression passait sur les épaules de Dominic Thiem. L’Autrichien a su relever le défi même s’il a eu chaud en finale face à Alexander Zverev 2/6-4/6-6/4-6/3-7/6 (6), en quatre heures et une minute.


2 octobre : Roland Garros : Wawrinka surpris par Gaston, jeune Français de 20 ans, au troisième tour


Il a fait souffler un vent de fraîcheur incroyable sur le Grand-Chelem parisien. Hugo Gaston, 20 ans, 239e joueur mondial au moment du tournoi a notamment battu en cinq sets 2-6, 6-3, 6-3, 4-6, 6-0 Stan Wawrinka ! Dans un match fou qui a beaucoup fait parler de lui… Les multiples amorties du jeune Français en ont laissé plus d’un admiratif. Gaston qui a également fait vaciller Dominic Thiem puisqu’il l’a également poussé au cinquième set en huitièmes de finale ! Il n’est pas impossible que l’on revoit le joueur à l’avenir !


10 octobre : Swiatek remporte Roland Garros face à Kenin en deux sets

11 octobre : Rafael Nadal remporte son 13e Roland-Garros en écrasant Djokovic


Une jeune joueuse quasiment inconnue qui remporte son premier Grand-Chelem… Un monument du tennis qui remporte son treizième Roland-Garros ! Un contraste saisissant… Le roi de la terre battue a encore frappé. Transcendé, transformé quand il dispute "son" tournoi Rafael Nadal a une nouvelle fois impressionné, ne laissant aucune chance à Novak Djokovic en finale. Avec une émotion intacte pour l’Espagnol. Une émotion énorme aussi pour la jeune Iga Swiatek, lauréate à seulement 19 ans ! Impressionnant…


5 novembre : David Goffin se sépare de son entraîneur Thomas Johansson


"Après deux années ensemble, nous avons décidé de mettre un terme à notre collaboration", a annoncé au début du mois de novembre le n°1 Belge au lendemain du dernier match de sa saison 2020 décevante. Les deux hommes se sont séparés en bons termes alors que David avait besoin d’un souffle nouveau. Il a annoncé en décembre qu’il serait désormais coaché par Germain Gigounon, avec qui il a notamment évolué en Coupe Davis.


6 novembre : Novak Djokovic termine l’année numéro 1 mondial pour la 6e fois, égalant le record de Sampras


Il n’a pas connu une année idéale, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais malgré tout, le Serbe termine une nouvelle fois au sommet du classement ATP. C’est déjà la sixième fois qu’il réalise cette prouesse, tout comme Pete Sampras l’avait fait avant lui. Djokovic continue à marquer le circuit de son empreinte.


14 novembre : Elise Mertens bat Ekaterina Alexandrova et s’offre une finale à Linz face à Aryna Sabalenka


Elise Mertens a été la Belge la plus en vogue cette saison ! Elle a réussi à tirer son épingle du jeu dans une année compliquée. Elise est parvenue à jouer beaucoup de matches et a fini en pleine forme en novembre. Elle est passée près d’une victoire en tournoi mais a échoué en finale à Linz face à sa partenaire de double Aryna Sabalenka.


22 novembre : Masters de Londres : Daniil Medvedev ponctue sa semaine de rêve face à Thiem et remporte le titre


Toujours pas pour Djokovic, encore moins pour Nadal (qui ne l’a jamais remporté)… Le Masters est remporté par la nouvelle génération depuis plusieurs années maintenant. Au tour de Daniil Medvedev cette fois. Le jeune Russe a battu les trois premiers joueurs mondiaux pour y arriver (Nadal, Dkojovic et Thiem), tout simplement impressionnant ! Medvedev qui a terminé l’année au top de sa forme puisqu’il venait de s’imposer à Paris-Bercy juste avant Londres ! On pourra à coup sûr compter sur lui l’an prochain…

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK