ATP Rome : Le nerveux Benoit Paire s'engueule (encore) avec un arbitre

Benoit Paire
Benoit Paire - © CLIVE BRUNSKILL - AFP

Le premier tour du tournoi ATP de Rome a été fatal à Benoit Paire. Exclu de l'US Open puis placé à l'isolement à New York après avoir été testé positif au nouveau coronavirus, le Français (24e), nerveux, n'est jamais entré dans son match face à l'Italien Jannik Sinner (81e), qui s'est imposé facilement en à peine plus d'une heure (6-2, 6-1).

Une défaite sèche, facilitée largement par la nervosité du joueur français, qui n'en est pas à son coup d'essai bien sûr. Dès le début de la rencontre, Paire s'est pris la tête avec l'arbitre de chaise de la partie. Après un service, retourné par Sinner, le Français indique à l'arbitre de chaise qu'il n'a pas joué la balle (car il avait indiqué que son propre service sortait). L'arbitre estime que Paire a bougé et donc qu'il a voulu jouer cette balle. Le ton monte et l'arbitre de chaise tente de raisonner le 24e joueur mondial.

Pour tenter de déstabiliser l'arbitre, il tentera par la suite plusieurs coups : appel au kiné, bouteille laissée sur le terrain, service très rapidement effectué (avant que Sinner ne soit prêt). Bref, du Benoit Paire. Fait assez rare : il n'a pas été insultant cette fois, signe que sa mentalité évolue peut-être.

Comme tous les ans, c'est déjà un peu Roland-Garros qui s'annonce (27 septembre-11 octobre) quand résonnent les premières balles au Masters 1000 de Rome. Et pourtant, les gradins vides sous les regards des statues blanches du Foro Italico rappellent à quel point la pandémie a chamboulé le calendrier.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK