Open d'Australie : Thiem et Serena Williams au troisième tour, Wawrinka et Andreescu éliminés

Dominic Thiem s'est qualifié sans problème pour le troisième tour de l'Open d'Australie, première levée du Grand Chelem, ce mercredi à Melbourne. L'Autrichien, N.3 mondial, a pris la mesure de l'Allemand Dominik Köpfer (ATP 70) en trois sets (6-4, 6-0, 6-2) en 1h39.

Au troisième tour, Dominic Thiem, vainqueur du dernier US Open, affrontera le vainqueur du duel entre l'Australien Nick Kyrgios (ATP 47) et le Français Ugo Humbert (ATP 34) prévu mercredi en session nocturne à Melbourne.

Vainqueur de l'Open d'Australie en 2014, Stan Wawrinka (ATP 18) a lui été éliminé au deuxième tour. Le Suisse s'est incliné en cinq sets, 5-7, 1-6, 6-4, 6-2, 6-7 (11/9) face au Hongrois Marton Fucsovics (ATP 55), qui affrontera donc le Canadien Milos Raonic, 14ème mondial, au troisième tour.

Serena Williams déroule, un retour assez bref pour Andreescu

Chez les dames, Serena Williams continue de dérouler à l'Open d'Australie. Elle s'est imposée en 1h10 face à la Serbe Nina Stojanovic (WTA 99), 6-3, 6-0, et file au troisième tour.

Au premier tour, l'ancienne N.1 mondiale, en quête d'un 24ème titre record en Grand Chelem, avait déjà été expéditive, n'abandonnant que deux petits jeux à son adversaire, Laura Siegemund.

Pour tenter de rallier les huitièmes de finale, Serena Williams affrontera la Russe Anastasia Potapova (WTA 101).

Le retour aura par contre été de courte durée pour Bianca Andreescu. Après une longue absence pour cause de blessure au genou, l'ancienne gagnante de l'US Open 2019, très attendue, n'aura finalement tenu qu'un match.

Après un premier tour un peu laborieux face à Mihaela Buzarnescu, la Canadienne de 20 ans a été sortie mercredi par Su Wei Hsieh, 71ème mondiale, en deux sets, 6-3, 6-2.

En manque de repères et trop inconstante, Andreescu, qui avait préféré renoncer à disputer un tournoi de préparation à l'Open d'Australie la semaine dernière pour se concentrer sur son entraînement, n'a pas réussi à résister au jeu solide de l'expérimentée Taïwanaise de 35 ans, numéro un mondiale en double.

Breakée à deux reprises dès l'entame, elle n'aura eu que quelques fulgurances durant la partie. Insuffisantes pour compenser ses 25 fautes directes, concluant son match par une double faute.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK