Open d'Australie : Melbourne se reconfine, le tournoi se jouera à huis clos pendant cinq jours

On le savait déjà, en Australie, on ne badine pas avec la sécurité, en cette période de crise sanitaire. Le coronavirus est à nouveau présent à Melbourne. Un cluster a été découvert dans un hôtel de l'aéroport. Dix-neuf cas positifs ont été détectés, au variant anglais du virus.

Résultat, l’Etat de Victoria se reconfine. Les rassemblements sont interdits, les écoles et les clubs sportifs sont fermés. Et les habitants ne peuvent sortir de chez eux que pour les tâches essentielles, le travail qui ne peut être fait à domicile, les courses et les soins. Et les masques sont obligatoires partout.

L’Open d’Australie est relativement épargné, puisqu’il peut continuer. Mais il se jouera à huis clos, à partir de samedi, et pendant au moins cinq jours. Les joueurs seront placés dans une bulle sanitaire, a confirmé Craig Tiley, le patron de "Tennis Australia". "Seuls les joueurs et leurs équipes, ainsi que les membres du personnel qui ne pourront pas faire leur travail depuis chez eux, seront autorisés sur le site".

Pour cette édition, 30.000 personnes étaient jusqu’à présent autorisées à entrer dans Melbourne Park chaque jour (25.000 en fin d’épreuve). La foule ne s’est pas précipitée autour des courts, lors des quatre premières journées. 20.000 tickets, en moyenne, ont été quotidiennement vendus. La méfiance de la population, et la fin des vacances d’été, peuvent expliquer cette relative désaffection du public. Mais les bonnes prestations d’ensemble des joueurs australiens étaient en train d’attirer un peu plus de monde dans le stade.

L'Australie fait partie des pays qui s'en sont le mieux sortis, en ces temps de pandémie. Et il fait partie des pays qui ont instauré les mesures sanitaires les plus strictes.  Cette nation de plus de vingt-cinq millions d'habitants ne déplore que 909 décès.  

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK