Elise Mertens, qui défie Keys : "J'espère qu'avoir David comme coach va m'aider"

Elise Mertens, qui défie Keys : "J'espère qu'avoir David comme coach va m'aider"
Elise Mertens, qui défie Keys : "J'espère qu'avoir David comme coach va m'aider" - © PATRICK HAMILTON - BELGA

"Je veux continuer à avancer fort", a-t-elle confié à un journaliste australien après son deuxième tour. Elise Mertens (WTA 14) va également tâcher de se hisser en huitième de finale ce samedi à l'Australian Open. Sur le court , la Limbourgeoise, 23 ans, demi-finaliste l'an dernier, rencontrera l'Américaine Madison Keys (WTA 17), 23 ans également, demi-finaliste à Roland Garros et à l'US Open l'an dernier.

"David (Taylor), mon coach, la connaît très bien. J'espère donc qu'il va pouvoir m'aider", a-t-elle souri, faisant référence au fait que l'Australien s'était occupé de Madison Keys avant de devenir son coach, en octobre 2018. "Elle sert très bien et frappe très fort en coup droit. Cela fait un an et demi que je ne l'ai plus rencontrée (NdlR : à l'US Open 2017, où elle s'était incliné 6-3, 7-6 au premier tour avant que l'Américaine n'atteigne la finale). Elle joue toujours très bien en Grand Chelem. Je devrai à la fois être agressive et très bien défendre pour la forcer à jouer une balle de plus et la pousser à la faute."

Elise Mertens, qui a gagné en double vendredi en compagnie de la Bélarusse Aryna Sabalenka, ne partira sans doute pas favorite contre Madison Keys. Mais elle ne l'était pas l'an dernier non plus à Melbourne dans son formidable parcours qui la mena jusqu'en demi-finales.

"Cela va devenir de plus en plus difficile", a-t-elle reconnu, "mais le stress est parti avec cette victoire au premier tour. Et je prends comme une chose positive le fait d'avoir pu renverser la situation dans le deuxième set contre Schmiedlova et Gasparyan. Cela donne confiance. J'ai beaucoup d'énergie. Ce n'est pas fini", a ajouté la N.1 belge, qui peut également compter sur le soutien de Kim Clijsters, présente avec sa famille à Melbourne. "C'est très sympa de l'entendre quand je suis sur le court, de voir qu'elle est là pour moi et qu'elle me soutient."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK