Darcis, qui défiera Coric à Melbourne : "Si je gagne, ce sera un superbe exploit"

Steve Darcis
Steve Darcis - © PATRICK HAMILTON - BELGA

"Ce n'est pas un cadeau. Mais bon, on fera contre mauvaise fortune bon coeur." C'est ainsi que Steve Darcis (ATP 315) a commenté l'annonce de son tirage au sort, jeudi soir à Melbourne. Le Sprimontois, 34 ans, qui effectue son retour à l'Australian Open cette année après avoir manqué l'édition 2018 en raison d'une blessure au coude droit, a hérité du jeune Croate Borna Coric (ATP 12), 22 ans, au premier tour.

"Ce ne sera pas un match évident", a-t-il raconté. "Il reste sur une année fantastique et joue bien sur toutes les surfaces."

Borna Coric a effectivement pris une nouvelle dimension en 2018. Le natif de Zagreb, qui est aussi un grand amateur de boxe et a notamment pour idole un certain Mike Tyson, a ainsi gagné plus de trente places à l'ATP l'an dernier, pour frapper à la porte du Top 10 mondial. Il a remporté le tournoi de Halle, en battant au passage Alexander Zverev et Roger Federer (!), et la Coupe Davis en finale contre la France avec son compatriote Marin Cilic.

"Je vais en tout cas m'accrocher sur tous les points et faire le maximum comme d'habitude", a poursuivi Steve Darcis, qui s'est entraîné avec David Goffin (ATP 22) jeudi au Melbourne Park. "Les sensations étaient géniales. J'ai pris 6-1, 6-1 en une demi-heure !", glissa-t-il, sans se faire trop de bile pour autant. "Si je perds, ce sera normal, mais si je gagne, ce sera un superbe exploit."

Son coach, Yannis Demeuroutis, est globalement du même avis. "La tâche est très dure, mais pas insurmontable", a-t-il expliqué. "Coric, n'est pas encore un grand nom tel que Djokovic, Nadal ou Federer. J'espère que la fraîcheur mentale de Steve et son envie lui permettront de créer la surprise."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK