Bonaventure, Darcis et la qualité de l'air en Australie : Brouillard, yeux qui piquent et odeurs de fumée

Ysaline Bonaventure et Steve Darcis doivent disputer cette semaine les qualifications de l'Australian Open dans des conditions très difficiles : en raison des incendies qui ravagent le pays, un important nuage de fumée surplombe Melbourne, et ce mardi, les autorités de la ville ont même demandé aux habitants de "rester à l'intérieur portes et fenêtres fermées."

Les organisateurs du premier Grand Chelem de l'année ont malgré tout maintenu les rencontres au programme de la journée. Ysaline Bonaventure a gagné son premier match de qualification ce mardi et a avoué n'avoir pas été trop gênée par la pollution et la fumée, alors que Steve Darcis a préféré ne pas s'entraîner dans ces conditions difficiles.

"Aujourd'hui, ce n'était vraiment pas terrible, a souligné Steve Darcis, contacté par la RTBF. La qualité de l'air était vraiment trop mauvaise, et je ne me suis pas entraîné. J'estimais que c'était trop dangereux, j'ai donc préféré ne pas m'entraîner. Avec les joueurs, on parle pas mal de cette situation. On voit que l'air n'est pas top, il y a du brouillard un peu partout, ça sent un peu la fumée. On ne peut pas jouer dans des conditions optimales, et on se doutait qu'il y allait avoir des problèmes. Il y en a eu un ou deux aujourd'hui, j'espère que ce ne sera pas le cas dans les jours à venir."

"Moi, honnêtement, je n'en ai pas particulièrement souffert, a pour sa part précisé Ysaline Bonaventure. J'ai joué mon premier match ce matin, et je n'ai pas vraiment ressenti la fumée. Peut-être un petit peu mes yeux qui piquaient, mais à part cela, pas grand-chose. On en parle tous, et on voit notamment sur les réseaux sociaux que les joueurs se révoltent un peu parce qu'on ne comprend pas trop, nous ne sommes pas convaincus que c'était la bonne solution de jouer aujourd'hui, d'autant plus qu'il nous reste quelques jours pour jouer les matches de qualification. La défaillance de Jakupovic ? On s'y attendait un peu, c'était assez triste de voir qu'elle était en souffrance comme ça."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK