Tanak, à l'agonie dans la Power Stage, laisse la victoire à Sordo, Neuville sixième en Sardaigne

L’Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20 Coupé WRC) a remporté contre toute attente ce dimanche le Rallye de Sardaigne, huitième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, après le bris de direction dont a été victime le grand favori estonien Ott Tanak (Toyota Yaris WRC) dans la Power Stage, la dernière spéciale au programme du week-end.

Alors que la victoire lui semblait promise, Ott Tanak a perdu plus de deux minutes dans l'aventure. Le pilote Toyota termine finalement à la cinquième place (+1:30.1) devant le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC), sixième (+2:06.7).

Dani Sordo remporte la deuxième victoire de sa carrière en WRC, après son succès en Allemagne en 2013. Deuxième à 13.7 secondes, le Finlandais Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) signe lui le meilleur résultat de sa jeune carrière en Mondial.

Le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 Coupé WRC), encore cinquième du général avant la Power Stage, grimpe finalement sur la troisième marche du podium (+32.6) après être sorti vainqueur du duel qui l'opposait au Gallois Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC), quatrième (+33.5).

Ott Tanak prend malgré tout la tête du championnat...

Malgré sa mésaventure dans la Power Stage, Ott Tanak s'installe en tête du classement du Championnat du Monde avec 150 points. L'Estonien devance ses deux rivaux dans la course au titre, le Français Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC), deuxième à quatre longueurs (146), et le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC), troisième avec sept points de retard (143).

Un an après leur bagarre d'anthologie qui avait tourné à l'avantage du pilote belge, qui s'était imposé avec sept dixièmes d'avance sur son rival français, Thierry Neuville et Sébastien Ogier ont vécu un week-end de galère et n'ont jamais été en mesure de lutter pour la victoire.

Le sextuple Champion du Monde en titre est parti plusieurs fois à la faute et termine dans les profondeurs du classement, il se "consolera" avec les quatre points conquis grâce à sa deuxième place dans la Power Stage.

Le quadruple vice-Champion du Monde n'a lui jamais été dans le rythme des meilleurs, handicapé par de mauvais choix de pneus, quelques erreurs, et le comportement de sa voiture, au volant de laquelle il ne s'est jamais senti à l'aise cette semaine.

Thierry Neuville a cependant réussi à empocher les huit points de la sixième place, ainsi que les trois unités de bonus réservées au troisième de la Power Stage, remportée par son coéquipier Andreas Mikkelsen. C'est donc lui qui, au final, réalise la meilleure opération "comptable" du week-end !

Après la pause estivale, le WRC sera de retour sur les mythiques spéciales du Rallye de Finlande, début août. Ott Tanak ouvrira la route sur les terres de l'équipe Toyota, mais ses adversaires ne se font pas beaucoup d'illusions : les troupes de Tommi Makinen devraient "une nouvelle fois" survoler l'épreuve finlandaise...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK