Ogier solide leader au Mexique, Neuville abandonne sur problème mécanique

Le Français Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) occupe la tête du Rallye du Mexique, troisième épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, au terme des neuf spéciales disputées vendredi.

Son rival belge Thierry Neuville, alors solidement accroché à la troisième place du général, a été contraint à l'abandon, trahi par sa mécanique. Alors qu'il venait de signer le meilleur temps au premier intermédiaire devant Sébastien Ogier et Elfyn Evans, le pilote Hyundai a été contraint de s'arrêter, moteur coupé. Après être sorti de sa Hyundai pour ouvrir le capot et tenter de sauver ce qui pouvait l'être, Thierry Neuville a rapidement réalisé que sa journée s'arrêtait là.

Après cette journée marathon, Sébastien Ogier compte 13.2 secondes d'avance sur le Finlandais Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC), actuellement esseulé à la deuxième place.

Troisième à 33.2 secondes, le Gallois Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) a fait honneur à son statut de leader du Championnat du Monde : contraint d'ouvrir la route et de la balayer pour ses adversaires, il a réalisé un sans-faute et pourra bénéficier d'une bien meilleure position dans l'ordre de départ samedi, ce qui devrait lui permettre de lutter pour une place sur le podium.

Parti à la faute en début de journée, le Champion du Monde estonien Ott Tanak (Hyundai i20 Coupé WRC) est remonté jusqu'en troisième position avant de se la faire chiper pour deux dixièmes de seconde par Elfyn Evans dans la dernière spéciale de la journée. Ott Tanak est donc quatrième, à 33.4 secondes de Sébastien Ogier.

Outre Thierry Neuville, l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20 Coupé WRC), victime lui aussi de problèmes mécaniques sur son bolide sud-coréen, et le Finlandais Esapekka Lappi, dont la Ford Fiesta WRC est partie en fumée, ont été contraints à l'abandon.

Samedi, neuf spéciales figureront au menu des équipages rescapés de ce Rallye du Mexique.

Ogier en tête devant Suninen et Neuville : Le résumé de la matinée

Thierry Neuville, leader de l'épreuve jeudi soir après avoir signé le meilleur temps dans les deux spéciales disputées de nuit à Guanajuato en ouverture de ce Rallye du Mexique, avait parfaitement réussi à limiter la casse et à éviter les embûches malgré quelques petits soucis (perte de pièces aérodynamiques, pare-brise fissuré...).

Le vice-Champion du Monde occupait vendredi midi la troisième place du général, à 10.3 secondes de Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) et à seulement six dixièmes de seconde du Finlandais Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC), deuxième.

Le Finlandais Esapekka Lappi (Ford Fiesta WRC) était quatrième à 16.6 secondes, et le leader du Championnat du Monde, le Gallois Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC), cinquième à 19.1 secondes.

La matinée avait tourné au vinaigre pour les deux coéquipiers de Thierry Neuville chez Hyundai Motorsport : dès la première spéciale de la matinée, l'Espagnol Dani Sordo avait été victime de problèmes de radiateur et avait dû s'arrêter pour réparer. Résultat : plus de cinq minutes perdues.

L'Estonien Ott Tanak, impérial dans cette même spéciale, avait ensuite abandonné plus de 45 secondes dans la suivante après avoir endommagé l'arrière de sa Hyundai. Le Champion du Monde en titre, alors septième du général, restait toutefois en course pour la victoire finale, puisqu'il ne comptait "que" 38.6 secondes de retard sur Sébastien Ogier.


Lire aussi >> Chez Hyundai : "Personne ne parle de technique chez nous, tu as enfin compris !"


Lire aussi >> WRC Mexique : Deux meilleurs temps pour Neuville, leader et Roi de Guanajuato


Lire aussi >> Embarquez dans la Hyundai de Thierry Neuville sur la terre mexicaine


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK