WRC : Les séances d'essais interdites jusqu'au 31 mai pour préserver l'équité

La Hyundai i20 Coupé WRC de Sébastien Loeb avant le Monte-Carlo 2019
La Hyundai i20 Coupé WRC de Sébastien Loeb avant le Monte-Carlo 2019 - © Helena El Mokni - Hyundai Motorsport

Le Championnat du Monde des Rallyes est, comme tous les autres championnats, en pause en raison de la pandémie de coronavirus.

Suite à l'annulation - ou au report - des épreuves prévues en Argentine, au Portugal et en Sardaigne, la prochaine manche du WRC est pour l'instant programmée au Kenya, du 16 au 19 juillet. Soit dans plus de trois mois...

Mais aucune mesure n'avait encore été prise en ce qui concerne les essais que peuvent multiplier, dans une certaine mesure, les équipes qui prennent part au championnat.

C'est désormais chose faite, puisque la FIA a décidé ce jeudi de suspendre les séances de tests au moins jusqu'au 31 mai, et ce pour que les équipes soient sur un pied d'égalité.

Les restrictions liées à la pandémie de coronavirus sont différentes dans chaque pays, et en WRC, les pays concernés sont l'Allemagne (Hyundai), la Finlande (Toyota) et l'Angleterre (M-Sport).

Et tant que les mesures ne seront pas les mêmes dans chacun de ces pays, pour préserver une certaine équité, les séances d'essais seront suspendues.